contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



SURPRIS ET DÉNONCE PAR SA FILLE ADOPTIVE : Le pédophile prend deux ans ferme





SURPRIS ET DÉNONCE PAR SA FILLE ADOPTIVE : Le pédophile prend deux ans ferme
Profitant de l’absence de sa famille, Cheikh Sidate Camara a fait venir chez lui une mineure pour la violer. Sa fille adoptive, tombée sur la scène, l’a dénoncé. Le pédophile a écopé deux ans ferme.

Cheikh Sidate Camara, prévenu des délits de viol et de pédophilie, a finalement écopé deux ans de prison ferme après avoir été déclaré coupable de viol et pédophilie sur une mineure de 13 ans. Le tribunal des flagrants délits de Dakar l’a aussi condamné à payer 500.000 francs Cfa à la partie civile. Cette histoire aurait pu ne jamais être révélé au grand jour si T.S., la fille adoptive de Cheikh Sidate Camara n’avait pas raconté la scène choquante sur laquelle elle était tombée un jour. Elle avait surpris, dans la chambre de sa mère, son père adoptif en train d’entretenir des relations sexuelles avec la petite A.C. L’épouse et les filles de Sidate quittent tous les jours leur domicile pour aller au travail à Mbeubeuss. Ce jour, comme d’habitude, il n’y avait personne à la maison. Le chef de famille en a profité pour inviter la petite A.C. à le rejoindre dans sa chambre. T.S., de retour de ses cours arabes, surprend son père adoptif sur A.C. T.S s’est rendue aussitôt au domicile du père de la victime pour dénoncer Sidate Camara. A la barre du tribunal, le prévenu a nié les faits en soutenant qu’il était absent des lieux le 8 juillet 2010, jour des faits. Mais son épouse et sa fille adoptive soulignaient dans leurs témoignages l’avoir bien trouvé à la maison à leur retour. Sa propre fille G.C., témoin à décharge, soupçonnant un complot de sa mère, a confirmé la présence de son père à la maison. Le Parquet avait requis dix ans fermes de prison. La défense avait plaidé la relaxe pure et simple à titre principal et, subsidiairement, au bénéfice du doute.

S. Diam SY
Le Soleil

PiccMi.Com

Samedi 31 Juillet 2010 - 07:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.