contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Saint-Louis L‘enseignant retrouvé à l’auberge, avec son élève





Saint-Louis L‘enseignant retrouvé à l’auberge, avec son élève
Le secrétaire général du SELS/originel de Saint-Louis, Cheikh Tidiane Hann, croupit en prison, quelques heures après l’instruction du parquet. Il a été cueilli aux bras d’une jeune fille de 17 ans, dans une auberge à Saint-Louis. Le surveillant et secrétaire général du Sels/originel de Saint-Louis risque gros. Accusé d’harcèlement sexuel sur des élèves du collège Guillabert de Saint-Louis, où il est en service, il était sur une liste rouge des mœurs de la vieille ville.
L’homme est connu pour des faits de cette nature. En 2010 déjà, il avait été interpellé par la police, pour une affaire similaire qui, finalement, avait été classée sans suite, pour manque de preuves matérielles. Ainsi, Hann avait pu s’en sortir. Mais, chassez le naturel, il revient au galop. Quelques mois après, il s’était entiché d’une aventure avec F.D, une autre élève de 17 ans. Dans un premier temps, la fille ne voulait pas entendre parler de flirt mais, devant l’insistance du surveillant qui n’hésitait pas à brandir des menaces, comme le nombre élevé d’absences (une quarantaine pour la fille), elle avait fait semblant de céder. La fille prit, quand même, le soin d’en informer des proches et amies, dans l’optique de tendre un piège au surveillant dragueur qui lui avait donné rendez-vous, dans une auberge. Y allant, la fille, au bout d’un moment, fit semblant de marcher à fond, en le noyant de caresses, pour mieux le ferrer et le mettre à la disposition de la police qui avait été mise dans le coup. Celle-ci n’aura aucune difficulté à faire irruption dans la pièce, et à se saisir de l’indélicat, qui, prit en flagrant délit ou «du lit», pour parler comme Henry Lopes, ne put nier l’évidence.

Ousseynou Diop

source : rewmi.com


Samedi 10 Décembre 2011 - 13:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.