contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Samuel Sarr à Macky Sall : "Nous insistons à dire qu’il existe trois fichiers au niveau de la Daf… "



"A quatre mois de l’élection présidentielle, aucun candidat déclaré ne dispose du fichier, même après l’audit de l’Union européenne qui avait émis des recommandations que vous n’avez jusque-là, jamais respectées. En tant que candidat à la présidentielle, la transparence de ce scrutin passera forcément par l’audit du fichier définitif, en présence de tous les acteurs. Nous insistons à dire qu’il existe trois fichiers au niveau de la Direction de l’automatisation du fichier et non trois listes, comme l’affirme votre ministre de l’Intérieur partisan, et demain, rien ne garantira que le fichier qui sera remis aux candidats sera le bon", soutient le candidat du "Mouvement 2019" dans une correspondance adressée au président de la République.



A en croire Samuel Sarr, il existe des manquements "graves" et des dysfonctionnements "notoires" remarqués sur le processus électoral, mais surtout sur la gestion "opaque" et "nébuleuse" du fichier électoral.
"Nous vous interpellons sur les risques que court notre pays, du seul fait de votre volonté inavouée mais manifeste de manipuler les élections, afin de forcer un passage à tout prix au premier tour et ceci contre la volonté populaire. Il est de votre responsabilité d’organiser des élections crédibles, transparentes et démocratiques", a-t-il souligné.
"Mais, poursuit Samuel Sarr, votre démarche suspecte, vos entêtements à vouloir organiser les élections à huis clos et vos atermoiements à nommer une personnalité neutre pour organiser le scrutin présidentiel démontrent à suffisance de votre volonté à saborder la compétition pour vous maintenir au pouvoir". "Tout cela, dit-il, relève des craintes de Macky Sall de perdre le pouvoir".
"Notre objectif, c’est de sauver le Sénégal, ce beau pays étouffé par un club d’incompétents et gaspilleurs. Une fois le Sénégal débarrassé de cet essaim de termites pilleurs, nous allons dérouler notre plan d’Urgence de Redressement national pour remettre ce pays sur les rails. Le peuple souverain qui vous a accordé sa confiance, au terme d’un scrutin calme et transparent, ne souhaite pas moins de vous. Or, votre volonté de manipuler les élections pour passer au premier tour est manifeste mais soyez convaincu que ce peuple, bien que tolérant, n’acceptera guère un forcing. Et user des subterfuges pour rester au pouvoir, c’est placer le Sénégal dans une crise post-électorale qui mobilisera toute la population sénégalaise et la communauté internationale", a alerté Samuel Sarr dans sa correspondance, avant d’inviter le chef de l’Etat à rendre public le bon fichier pour permettre aux électeurs et aux candidats d’effectuer des vérifications.

PiccMi.Com

Vendredi 2 Novembre 2018 - 12:39



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.