contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Sénégal : Les confidences de cette ambassadrice sur Senghor et Wade



L’ancienne ambassadrice des Etats-Unis à Dakar Harriet Elam-Thomas (2000-2002) a fait des confidences sur le défunt président-poète, Léopold Sedar Senghor et Me Abdoulaye Wade.



En ce qui concerne, la diplomate américaine confie avoir donné des cours d’anglais à l’ancien président du Sénégal Léopold Senghor. C’était entre 1975 et 1977. La tâche l’avait « effrayée ».
Dans un entretien paru dans une revue diplomatique américaine et repris par Les Échos, elle rembobine : « Excitée par la perspective de mon retour au Sénégal (elle y était venue en 1968, Ndlr), j’ai été étonnée quand on m’a dit que je serai notamment tuteur en anglais du Président Léopold Sédar Senghor. »
À ce moment-là, celle qui assumait la fonction, Frances Cook, attachée culturelle de l’ambassade des Usa, devait quitter Dakar. « Même si peu de défis m’ont effrayée, l’idée d’enseigner l’anglais à un chef d’État l’a fait », confesse Harriet Elam-Thomas.
L’expérience ne dura pas longtemps. La tutrice de Senghor sera remplacée au bout de deux ans. Elle ne regrettera pas le poste : « J’étais tellement soulagée. »
Pour Wade, elle reconnait en lui qu’il a toujours professé un désir de commerce et non d’aide vis-à-vis des Occidentaux. Elle indique qu’elle rencontrait Me Wade au moins une fois par mois
Elam-Thomas partit en Côte d’Ivoire, pour y officier entre 1977 et 1979. Et 23 ans après avoir quitté le Sénégal, elle revient à Dakar comme ambassadrice. (Avec Rewmi)

PiccMi.Com

Mercredi 7 Novembre 2018 - 11:35



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.