contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Sénégal : le salaire minimum revalorisé pour la première fois depuis 1996



Suite à un accord entre les syndicats et le patronat sénégalais, le salaire minimum va augmenter de 44,8 % au 1er juin 2018, passant de 302,89 francs CFA par heure (46 centimes d'euros) contre 209,10 FCFA (32 centimes d'euros) actuellement.



Sénégal : le salaire minimum revalorisé pour la première fois depuis 1996

« Un protocole d’accord relatif à la revalorisation du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) a été signé, aux termes de négociations entamées, il y a deux ans, entre les organisations syndicales et patronales les plus représentatives », indique le communiqué du ministère sénégalais du Travail.
Le SMIG horaire sera valorisé à 302,890 francs CFA (environ 46 centimes d’euros) à compter du 1er juin 2018 au lieu de 209,10 FCFA (32 cents), montant jusque-là en vigueur, soit une hausse de 44,8 %. Il passera ensuite à 317,313 francs CFA à compter du 1er janvier 2019 et à 333,808 francs CFA à compter du 1er décembre 2019.
« Le SMAG passera à 213,92 francs CFA à compter du 1er juin 2018 alors qu’il était à 182,96 FCFA jusque-là », précise encore le communiqué. Un décret présidentiel précisera ces nouveaux montants « dans les prochains jours ».
« Ainsi, le SMIG mensuel qui était depuis 1996 fixé à 36 243 francs CFA [55,25 euros] passe à compter du 1er juin 2018 à 52 500 francs CFA [80,03 euros], à compter du 1er janvier 2019, à 55 000 francs CFA [83,85 euros] et enfin à compter du 1er décembre 2019, à 58 900 francs CFA [89,79 euros] », précise le ministère du Travail.
20 ans de stagnation
Parmi les signataires de ce protocole d’accord figurent les secrétaires généraux de la Confédération nationale des travailleurs du senegal (CNTS), de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS), de la Confédération des Syndicats Autonomes (CSA) et de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal – Forces du changement (CNTS/FC) du coté syndical, et les présidents du Confédération nationale du patronat sénégalais (CNP) et de la Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal (CNES) pour le patronat. (Par Jeune Afrique)

PiccMi.Com

Jeudi 3 Mai 2018 - 15:26



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.