contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Son procès contre Karim Wade : Alboury Ndao remporte la première manche





Son procès contre Karim Wade : Alboury Ndao  remporte la première manche
L'expert Alboury Ndao vient de remporter la première manche du procès qui l'oppose à Karim Wade. Poursuivi pour «faux et usage de faux» et «escroquerie à jugement» par le fils de l'ancien président de la République, il a été relaxé par la 3e chambre du tribunal correctionnel de Dakar qui a débouté l'ancien ministre d'Etat de toutes ses demandes.


Lors du procès, le Procureur avait estimé que la partie civile (Karim Wade) n a pas apporté la preuve de la culpabilité de l expert. «Il n’y a pas de contre-expertise pour dire que le rapport est faux. M. Alboury Ndao a été désigné par la Crei. Il l’a été dans les règles de l’art. Aucune tentative de manœuvre frauduleuse n’a été relevée. Aucune fausse qualité, aucun faux nom. Le rapport a été produit à la suite d’une mission qui lui a été confiée. Aucune tentative d’escroquerie ne peut être retenue contre lui», avait déclaré le parquetier pour justifier la relaxe requis. Il y a quelques jours, Karim Wade avait déposé une autre plainte pour faux et usage de faux et escroquerie contre le même Alboury Ndao et la société Rma. Karim Wade réclame 2 milliards à Pape Alboury Ndao et la société Rma, leur reprochant d'avoir monté le dossier, objet de sa seconde mise en demeure. Dans un rapport donné à l ex-Procureur spécial, Alioune Ndao, l expert avait mentionné que l'ancien ministre d Etat possède un compte bancaire ouvert dans les livres de l'Industrial and commercial bank of China Limited Singapour Branch pour un montant de 47 milliards. L'expert, aidé par la société Rma, écrivait qu'il y a eu deux opérations financières sur le compte en date du 11 janvier 2012 et du 16 février 2012 d un montant de 2 millions 437 mille 758 dollars et de 13 millions 372 mille 842 dollars. Ce qui est faux, selon le fils de l'ancien président de la République.


Jeudi 28 Mai 2015 - 12:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.