contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Soupçon de corruption à AIBD : Vague d’arrestations à Fraport en Allemagne



Plusieurs personnes sont mises aux arrêts par la justice allemande à Francfort. Ces arrestations font suite à une requête d’un procureur allemand après des enquêtes de corruption visant des cadres de l’entreprise Fraport, ici au Sénégal pour gagner un marché de la maintenance technique à l’Agence des aéroports du Sénégal (Ads) et à l’Aéroport internationale Blaise Diagne (AIDB).



Selon une source citée par le quotidien l’AS, des employés de Fraport sont soupçonnés d’avoir soudoyé un fonctionnaire sénégalais pour obtenir un appel d’offre en vue l’exploitation de l’aéroport de Dakar au profit d’une société non encore née.
Le quotidien Libération se veut beaucoup plus précis en précisant que le parquet allemand soupçonne Fraport d’avoir décaissé des commissions pour se voir offrir la gestion de l’AIDB pendant 22 ans alors que la société n’existe pas encore.
D’autres sources renseignent que les enquêteurs avaient établi à l’époque que Fraport faisait partie du vaste réseau de prédation des ressources publiques mis en place par Karim Wade et ses coaccusés dont Bourgi et Mamdou Pouye.
L’on apprend que Fraport a signé de nombreux contrats d’assistance technique et de consultance à coup de milliards avec l’Agence des Aéroports du Sénégal (Ads) et de l’AIBD, avant de se retirer en catimini de la gestion après une rupture à l’amiable du contrat avec l’AIBD contre une indemnisation de 3,5 milliards de nos francs.

PiccMi.Com

Jeudi 14 Décembre 2017 - 12:03



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Septembre 2018 - 13:04 Tensions de trésorerie : Boun DIONNE passe aux aveux


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.