contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



TAHIBOU NDIAYE DEVANT LA CREI : "CE QUE WADE, MACKY ET SERIGNE BASS ABDOU KHADRE M'ONT DONNÉ"





TAHIBOU NDIAYE DEVANT LA CREI : "CE QUE WADE, MACKY ET SERIGNE BASS ABDOU KHADRE M'ONT DONNÉ"
Accusé d'avoir un patrimoine de 3,4 milliards, Tahibou Ndiaye a évalué ses biens à 1,100 milliard. L'ex-directeur général du Cadastre qui comparaissait hier, à la barre de la Cour de répression de l'enrichissement (CREI), a justifié l'essentiel de son patrimoine par des dons en numéraires et en espèces. Il a cité l'ex-président Wade et son successeur Macky Sall ainsi que le porte-parole du khalife général des Mourides parmi ses donateurs.

Après plusieurs mois de "pause", le procès de l'ex-directeur général du Cadastre Tahibou Ndiaye a repris hier devant la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI). Poursuivi pour enrichissement illicite, avec son épouse et ses deux filles adoptives, Tahibou Ndiaye a été le seul à être entendu sur les faits. Toute la journée, l'inspecteur des Domaines à la retraite, à qui le parquet spécial attribue un patrimoine de 3,4 milliards de francs, s'est expliqué sur ses avoirs réels et leurs origines.

A l'entame de l'interrogatoire d'audience, Tahibou Ndiaye s'est dit "très surpris" de se retrouver à la barre de la CREI pour enrichissement illicite, alors qu'il n'a jamais géré les deniers de l'État ou passé des marchés. Et en lieu et place des 3,4 milliards avancés par le parquet spécial, Tahibou Ndiaye a évalué son patrimoine à 1,100 milliard de F CFA. Ce patrimoine représente, entre autres, ses fonds communs estimés à 321 millions, ses revenus légaux ou salaires chiffrés à 90 millions alors que la gendarmerie estime que le cumul de 1976 à 2013 est de 85 millions.

Une partie provient également du cumul de ses actions Sonatel et autres et ses revenus locatifs chiffrés à 226 millions de F CFA. Tahibou Ndiaye a également laissé entendre qu'une partie de son patrimoine provient de donations. A ce propos, il a déclaré avoir bénéficié des largesses de Serigne Bass Abdou Khadre qui lui a offert 60 millions de F CFA. Le prévenu a aussi révélé avoir reçu de Me Wade 50 millions de F CFA environ et 10 millions de l'actuel président Macky Sall.

L'ex-DG évalue ses numéraires à 5 millions

Par ailleurs, Tahibou Ndiaye a contesté l'estimation faite de ses avoirs bancaires. L'ex-Dg a minoré les montants avancés par le parquet spécial. Selon ses déclarations, son compte à la SGBS est débiteur, tandis que celui logé à la BICIS dispose d'un montant "insignifiant", car "alimenté par ses actions Sonatel".

Il a ajouté que son compte à BHS alimenté par sa pension de retraite n'est pas plus consistant que les autres. C'est pourquoi, dira-il : "Si on fait le total, il ne dépasse pas 5 millions." Interpellé sur son compte BNP Paribas, l'ex-DG a rétorqué l'avoir "ouvert dans la transparence la plus totale", puisque tous les virements ont été faits à partir de son compte de Dakar. "C'était pour avoir facilement le visa", s'est-il justifié.

S'agissant de son patrimoine foncier constitué, selon l'accusation, de plusieurs terrains et immeubles, Tahibou Ndiaye a commencé par contester le premier rapport portant évaluation de son patrimoine foncier. Dénonçant une surévaluation, l'inspecteur des Domaines en retraite a révélé que l'expert en question n'est pas inscrit à l'Ordre national des experts et évaluateurs agréés du Sénégal (ONEEAS).

"Non seulement il n'est pas inscrit au tableau, mais il a une dent contre moi, car il était l'un de mes locataires et je l'avais expulsé pour non-paiement", a argumenté Tahibou Ndiaye. Ces précisions faites, l'ex-DG du Cadastre a juré n'avoir jamais profité de sa position pour obtenir des terrains et n'a reçu que deux baux de l'État du Sénégal avant et après alternance.

"Le reste, je l'ai acheté et je pense qu'il n'est pas interdit à un Sénégalais d'en acheter ou d'en faire bénéficier à sa famille", s'est justifié le prévenu tout en précisant qu'il n'a jamais su profiter de sa position au Cadastre pour bénéficier d'un terrain, dans la mesure où la commission d'attribution domaniale est souveraine.

Néanmoins, il a confié avoir bénéficié d'opportunités toujours de la part et des présidents Wade et Macky, mais aussi de tiers, soit dans l'acquisition de terrains, soit dans la construction de ses maisons. Ainsi, il a fait savoir que les deux maisons R+1 de Sotrac Mermoz, avec chacune 270 mètres carrés, ont été construites par son père.

Outre son père, le prévenu a soutenu que l'oncle de son épouse lui a apporté son concours financier lors de la construction de sa villa de la cité des jeunes cadres basée à Yoff. Il s'agit d'un R+2 érigé sur une superficie de 300 mètres carrés. "J'ai entamé la fondation et Fallou Guèye l'a achevée", s'est défendu Tahibou Ndiaye.

Sur sa lancée, il a indiqué avoir construit sa villa, un R+5 situé à la cité Keur Gorgui sur fonds propres. Toutefois, il a précisé que le matériel de carrelage et le sanitaire estimés à 80 millions lui ont été offerts par le patron du Comptoir commercial du Sénégal. "Je bénéficiais d'une réduction de 20%, mais lorsqu'il a su que c'est moi qui avais envoyé le plombier, il a décidé de tout m'offrir, compte tenu de nos relations spirituelles", a déclaré Tahibou Ndiaye. Qui dit également avoir bénéficié des largesses de ses amis chérifiens, au moment d'acquérir un appartement de 169 mètres carrés à Fez au Maroc.

S'agissant des terrains nus, le prévenu a révélé que Demba Diop alias Diop lui a offert le bail de 500 mètres carrés situé à l'Ecole gendarmerie. Me Wade lui a également offert un terrain de 500 mètres carrés sis sur la bande verte de la VDN, tandis que le président Macky Sall lui a offert, quand il était Premier-ministre, un bail de 25 054 mètres carrés dans la zone de Diamniadio.

Concernant le terrain de 30 000 mètres carrés situé à Noflaye, l'ex-DG du Cadastre a révélé qu'il lui a été attribué sans qu'il en fasse la demande. Cependant, Tahibou Ndiaye s'est "départi" de deux maisons. L'une aux Almadies, a été offerte à son épouse par Fallou Guèye. La seconde se trouvant aux Maristes appartient, selon ses dires, à sa belle-mère, même s'il a reconnu que la maison est au nom de son épouse, poursuivie pour complicité ainsi que ses deux filles adoptives.

D'ailleurs à propos de ces dernières, Tahibou Ndiaye a affirmé qu'elles ne disposent que d'un seul terrain chacune. Car, a-t-il argué, "certains terrains ont des problèmes de prise de possession et ils doivent être annulés".

L'audition de Tahibou Ndiaye se poursuit aujourd'hui.

Enquête


Mardi 2 Juin 2015 - 13:09



Réagissez à cet Article

1.Posté par INSTITUT LA REINE MASSAGE le 03/06/2015 10:39

Nouvel institut de massage la reine. Animé par des expertes du massage, des belles filles sexy élégante charmante et souriante avec des mains magique vous propose des différents types de massage dans un endroit propre calme et discret au cabinet à l'hôtel ou en domicile. Vous sentez de la fatigue ou le stress  ou vous voulez la sensualité. À NE SURTOUT PAS RATER! À QUI LE ROI?
Téléphone:(+221)77-294-89-64(+221)77-294-89-43 (+221)30-119-12-75 . NOS HORAIRES D'OUVERTURE DE 09H DU MATIN A 23h

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.