contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



TAHIBOU NDIAYE FAIT LA UNE DES QUOTIDIENS



a condamnation de l’ancien directeur du Cadastre, Tahibou Ndiaye, dans le cadre de la traque des biens mal acquis, est le sujet le plus en exergue dans la livraison de mardi de la presse quotidienne.



TAHIBOU NDIAYE FAIT LA UNE DES QUOTIDIENS
‘’Tahibou Ndiaye condamné à cinq ans ferme et tous ses biens confisqués’’, annonce le quotidien national Le Soleil. ‘’Le verdict est tombé hier. Tahibou Ndiaye et son épouse ont été reconnus coupables du délit d’enrichissement’’, écrit-t-il.

L’ancien directeur du cadastre est condamné ‘’à 5 ans ferme et 2 milliards d’amende’’, précise Direct Info. ‘’Après Karim Wade, la main lourde de la CREI’’, la Cour de répression de l’enrichissement illicite, ‘’est tombée sur la tête de l’ancien DG du Cadastre (…)’’.

‘’Les Sénégalais ne pouvaient pas comprendre que dans le +système wadien+, Wade-fils soit le seul à subir. C’est certainement l’esprit qui a prévalu à la condamnation de Tahibou Ndiaye. Dans tous les cas, note ce journal dans son billet du jour, le peuple n’a qu’un seul cri de guerre : +justice rien que la justice+’’.

La femme de Tahibou Ndiaye ‘’condamnée à 3 ans ferme, ses deux enfants à 2 ans avec sursis. Tous les biens de la famille Ndiaye confisqués par la CREI’’, ajoute Le Populaire.

‘’Tahibou (Ndiaye) et sa famille n’ont plus rien’’, affiche La Tribune. ‘’La CREI dépouille Tahibou et famille’’, renchérit Enquête.

‘’Ils ont écopé d’une sanction pénale mais aussi pécuniaire estimée à la somme globale de 11 milliards 463 millions 961 mille 52 FCFA. Mais la défense compte bien se pourvoir en cassation’’, selon Enquête.

‘’Payer dix milliards ou retourner en prison’’, relève Walfadjri, rendant compte en ces termes de l’issue des ennuis judiciaires de l’ancien directeur du Cadastre. ‘’Frappés par la +contrainte par corps+, renseigne Walfadjri, les condamnés sont obligés de payer ou d’aller en prison’’.

‘’L’Etat frappe Tahibou au portefeuille’’, titre Le Témoin quotidien, précisant que ‘’la CREI a ordonné la confiscation de leurs biens meubles et immeubles’’. La prison de Rebeuss, à Dakar, ‘’ouvre ses portes pour la famille Tahibou Ndiaye, dépouillée de ses biens’’, note ce journal.

Pour le reste, les quotidiens traitent de questions sécuritaires, revenant grandement sur la tenue de la deuxième édition du Forum sur la paix et la sécurité en Afrique, qui se tient dans la capitale sénégalaise. ‘’Le nouveau front du général Macky (Sall)’’, dit le journal Le Quotidien.

Le chef de l’Etat sénégalais ‘’a enfilé le treillis du général prêt à aller au front avec ses troupes. Toute une poussée radicale pour se dresser contre des ennemis nouveaux, dans un contexte de lutte contre le terrorisme’’, avance le même journal.

‘’Ce nouveau front ouvert par le général Sall est constitué par le port du voile intégral, une bonne formation des imams en vue d’asseoir un Islam tolérant et modéré au Sénégal et, enfin, un certain type de discours des hommes politiques liés aux dernières arrestations opérées chez des imams ayant des soubassements politiques’’, explique Le Quotidien.

Selon L’Observateur, ‘’Macky Sall menace’’ et assène : ‘’Nous n’accepterons pas qu’on nous impose une nouvelle forme de l’Islam’’. ‘’Nous allons combattre le port du voile intégral’’, assure-t-il dans d’autres propos rapportés à la Une du quotidien La Tribune.

Sur le même sujet, Le Populaire également se fait l’écho de la détermination du président de la République, qui déclare. ‘’Notre société civile doit être à la pointe de ce combat. La classe politique doit s’assumer pleinement dans la lutte contre le terrorisme’’.

‘’Macky Sall veut terroriser les terroristes’’, si l’on en croit Le Témoin quotidien. ‘’Selon lui, il est hors de question de tolérer un certain type de discours’’, ajoute ce journal. ‘’Macky, droit dans ses bottes’’, pour dire que l’Etat sénégalais ‘’ne compte pas lever le pied dans la lutte contre les imams qui profitent de leurs sermons pour professer un Islam radical’’, souligne Walfadjri.

Aps


Mardi 10 Novembre 2015 - 08:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.