contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



THIES : SOKHNA NDEYE MBACKE , ÉPOUSE DE MADICKE NIANG ET TETE DE LISTE DE LA COALITION "SALAM" «Nous avons les mains propres»





THIES : SOKHNA NDEYE MBACKE , ÉPOUSE DE MADICKE NIANG ET TETE DE LISTE DE LA COALITION "SALAM" «Nous avons les mains propres»
Tête de liste départementale de la Coalition Salam, Sokhna Ndèye Mbacké part à l’assaut des suffrages, au soir du 1er juillet, dans la Cité du Rail. Confiante puisqu’elle a les mains propres, Sokhna Ndèye Mbacké garde bon espoir de gagner le département de Thiès.

Sokhna Ndèye Mbacké a troqué sa casquette d’épouse de… pour aller à la conquête des suffrages des populations du département de Thiès. Tête de liste départementale de la Coalition Salam, l’épouse de Madické Niang ne veut même pas qu’on parle de son époux, encore moins de son patronyme, Mbacké, un sésame qui lui a toujours permis d’ouvrir toutes les portes. Malgré son jeune âge, Sokhna Ndèye Mbacké trace sa voie et a vite rallié à sa cause une bonne frange de la population qui a adhéré à son discours comme une bouée de sauvetage face à la précarité des familles. Dopée par les vagues de personnes qui squattent son domicile, elle s’est donnée le pari d’inverser la tendance au soir du 1er juillet pour battre à plate couture la coalition Bennoo Bokk Yaakar portée par Idrissa Seck qui a parrainé la candidature de Adja Garmi Fall.

D’une beauté à vous couper le souffle, Sokhna Ndèye Mbacké, d’un commerce facile, reçoit à longueur de journée dans son salon. Son action est aussi marquée sur le terrain par des visites de proximité aux chefs religieux, aux porteurs de voix, aux jeunes et aux femmes. Un trémolo dans la voix, elle se dit très affectée par les conditions difficiles de vie des femmes de la Cité du Rail. «Nous sentons le besoin de nous impliquer dans la vie de notre Nation pour participer à alléger la souffrance des populations», dit-elle. Pétillante dans son grand boubou, Sokhna Ndèye Mbacké échange humblement avec les délégations de jeunes et de femmes qui viennent spontanément vers elle pour la soutenir dans son action. «Je n’ai jamais cessé d’être au chevet des populations pour avoir aidé beaucoup de familles. J’aime ma ville. Et je crois avoir le bon profil pour défendre les préoccupations des populations à l’Assemblée nationale», confesse-t-elle.
Son assistance va toujours aussi dans le sens d’accompagner les étudiants, puisqu’elle se soucie du devenir de l’Ecole sénégalaise. Elue au soir du 1er juillet, elle va plaider à l’Assemblée nationale pour le parachèvement des chantiers de Thiès. Le chômage des jeunes, la pauvreté des familles, l’éclairage public sont autant de dossiers qu’elle compte défendre à l’Assemblée nationale pour apporter un mieux être aux populations de Thiès. Les difficultés rencontrées par les femmes enceintes dans les structures de santé en matière de prise en charge lui tiennent à cœur. «Je serais l’avocate du peuple à l’Assemblée nationale», dit-elle. Bardée d’un Master II en Finance, Sokhna Ndèye Mbacké ne sera pas à l’Hémicycle pour applaudir et voter mécaniquement les propositions de loi. «Nous comptons peser de tout notre poids dans les instances de décisions pour défendre l’intérêt des populations. Le noyau économique de Thiès se meurt. Les fleurons industriels comme les chemins de fer, la Nsts, les Ics Taïba ont sombré dans la faillite», souligne-t-elle. Portant un amour viscéral pour son terroir, Sokhna Ndèye Mbacké compte porter le combat à l’Hémicycle pour faire revivre l’industrie à Thiès aux fins de sauver les milliers de pères de famille qui y trouvent leur gagne pain.

L'Observateur

Mardi 19 Juin 2012 - 15:33



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.