contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



TROISIEME EDITION DU GALA NATIONAL DE LA PRESSE La CJRS honore les anciens et décroche Youssou Ndour



Après deux années de compagnonnage avec Thione Balago Seck, la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS) a choisi Youssou Ndour pour l’animation du troisième «Gala national de la presse». Ce rendez-vous annuel prévu le 9 décembre prochain est une occasion pour la CJRS de primer les meilleurs reportages presse écrite, radio, télévision et photographie.



TROISIEME EDITION DU GALA NATIONAL DE LA PRESSE La CJRS honore les anciens et décroche Youssou Ndour
La Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS) a officiellement lancé la troisième édition du concours des meilleurs reportages presse écrite, radio, télévision et photographie. Le genre retenu cette année est le reportage. Les meilleurs reporters seront primés le 9 décembre prochain lors du «Gala national de la presse» qui sera animé par Youssou Ndour et le «Super étoile».


En prélude à cet événement, la CJRS a donné une conférence de presse hier, mercredi 19 octobre 2011 dans les locaux de la Radiodiffusion télévision du Sénégal (RTS, Triangle Sud). Occasion pour Aïssatou Mbène Kane, la Présidente de la CJRS de précisé que ce concours, ouvert à tous les médias, vise à «promouvoir un travail de qualité chez les reporters» en ce sens qu’il met l’accent sur «l’exigence professionnelle dans le traitement de l’information. Aussi faire en sorte que le reportage, genre noble dans le journalisme qui se raréfie dans le paysage médiatique, reprenne sa place».


Au-delà de l’exigence professionnelle requise, le jury prendra en compte l’originalité et la pertinence du sujet ainsi que la qualité du reportage. Pour cela, des critères sont définis suivant le type d’organe de presse. En ce qui concerne la radio, le reportage devra durer 6 minutes 30 et alors que 13 minutes sont retenues pour la télévision. Les journalistes de presse écrite et «online» devront présenter des reportages de 4000 à 7000 caractères (signes) et de 12000 caractères (signes) pour les hebdomadaires et magazines.


Pour être pris en compte, prévient la Présidente de la CJRS, ces articles devront faire l’objet de publication ou de diffusion dans un média de la pace. Et ceci, dans des délais allant du 1er octobre 2010 au 30 septembre 2011. Pour ce qui est des conditions à remplir pour participer au concours, l’intéressé devra «veiller au strict respect des règles établies, exercer le métier de journaliste dans un média sénégalais basé au Sénégal, respecter le format standard requis pour le sujet proposé, respecter le temps exigé (radio et télévision) et la limite (presse écrite et en ligne et déposer son sujet dans les délais impartis».



Des personnes ayant joué un rôle important dans la presse au Sénégal vont parrainer les différents prix. C’est ainsi que le «Grand prix reportage radio» portera le nom de Aliou Fall, celui du reportage télévision Mamadou Abdoulaye Fofana. Le «Grand prix du reportage presse écrite quotidienne» sera dénommé Matar Kébé alors que celui du reportage hebdomadaire et magazine portera le nom de feu Alcino Dacosta. Le «Grand prix du reportage photo» s’appellera Ibrahima Mbodji.


Suffisant pour que Babacar Diagne, le Directeur général de la RTS, qui a déploré la perte de repère et l’absence de référence chez les jeunes, salue le choix de ces anciens comme parrains. «Je suis heureux que les jeunes reporters aient des références» affirme-t-il.

SUD

PiccMi.Com

Vendredi 21 Octobre 2011 - 06:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.