contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Tentative d'assassinat: Les travaux forcés à perpétuité requis contre Bouba chinois





Tentative d'assassinat: Les travaux forcés à perpétuité requis contre Bouba chinois
Né le 26 septembre 1956, divorcé et père de deux enfants dont l'aîné a 42 ans et la cadette 16 ans, Boubacar Sy alias “Bouba chinois” a comparu ce jeudi devant la chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar. Il sera fixé sur son sort ce vendredi.
Il est accusé d'avoir voulu tuer son neveu, Babacar Sène, le fils de sa soeur germaine qui aurait, selon Bouba chinois, insulté sa mère. Bouba Chinois a surpris son neveu dans la chambre qu'il partageait avec sa grand-mère, c'est à dire la mère de Bouba chinois, pour lui asséner des coups de pilon sur la tête. La victime, baignant dans une mare de sang, a été évacuée d'urgence par les sapeurs pompiers. Il a perdu beaucoup de sang, mais a finalement été sauvé par les toubibs. Il est resté trois jours dans le coma.
Devant la barre, Bouba Chinois a soutenu qu'il ne voulait pas le tuer. En tant qu'ainé de la famille, il voulait juste le corriger, dit-il.
Mais le procureur a estimé que la tentative d'assassinat ne fait pas l'objet de doute, car il visé une partie extrêmement vitale : la tête. Estimant que malgré son âge avancé (60 ans) Bouba Chinois ne s'est pas amendé, le parquetier a demandé que l'ancien caïd soit maintenu en prison. Il a ainsi requis les travaux forcés à perpétuité contre lui.
Ses trois avocats, Mes Adama Fall, Iba Mar Diop et Diabel Samb, ont requis la disqualification des faits en coups et blessures volontaires sans intention de donner la mort. Ils estiment que Bouba Chinois n'est plus le même homme et que la justice doit lui permettre de réintégrer la société.


Vendredi 18 Mars 2016 - 11:33



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.