contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com - L'Oiseau qui survole toute l'Actualité


Thierno Ndiaye "Doss": le cinéma perd un grand défenseur





Thierno Ndiaye "Doss": le cinéma perd un grand défenseur
L’artiste comédien Thierno Ndiaye "Doss", riche d’une participation dans une trentaine de films longs et courts métrages mais également de nombreuses pièces de théâtre, s’en est allé, vendredi à Kaolack (Centre), dans sa maison de Ndar Gou Ndao entouré des membres de famille.

Cloué au lit depuis un an, "Doss" qui avait rejoint sa maison familiale après des séjours dans diverses structures sanitaires a rendu l’âme, vendredi à 14 heures et sera porté sous terre après la prière de 17 heures au cimetière musulman de Léona, à Kaolack où il est né en 1940.

Thierno Ndiaye Doss, qui a été rendu célèbre par son rôle dans le film "Guélewar" tourné en 1992 par Ousmane Sembène, a été d’abord membre des Ballets sèrères du Sine Saloum, fondé par Abdou Mama Diouf, avant de regagner le théâtre dramatique encouragé en cela par Douta Seck et Doura Mané.

Le défunt président de l'Association nationale des artistes comédiens du théâtre sénégalais (ARCOTS) démontre alors son talent inné dans les pièces de théâtre ‘’Lat Dior ou le chemin de l’honneur’’, ‘’Alboury Ndiaye’’ avant de s’essayer au cinéma en jouant en 1974 dans ‘’Xala’’ de Ousmane Sembène.

Les sollicitations des réalisateurs et metteurs en scène tombent alors en cascade et Thierno Ndiaye Doss ne cesse d’assurer avec prestance ses rôles dans, entre autres films, ‘’Camp de Thiaroye’’ (1987) de Ousmane Sembène, ‘’les caprices d’un fleuve’’ (1996) de Bernard Giraudeau, ‘’L’Afrance’’ (2001) d’Alain Gomis, ‘’Tableau Feraille’’ (1998) de Moussa Sène Absa, ‘’Karmen Gaî’’, ‘’Black’’ (2009) de Pierre Laffague, ‘’Ndeysaan ou le Prix du pardon’’ (2001) de Mansour Sora Wade, etc.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.




Facebook

TWITTER

      




LES ÉMISSIONS DE PICCMI WEBTV