contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Traditionnelle déclaration du Khalife général de Touba : Le sens et les bienfaits du grand Magal expliqués aux fidèles





Le Khalife général des mourides sur les bienfaits du Magal
Le Khalife général des mourides sur les bienfaits du Magal
Comme à chaque Magal, le khalife général des Mourides, par la voix de son porte-parole, Serigne Cheikh Bassirou Mbacké Abdou khadre, est largement revenu sur le sens de la célébration du 18 Safar, date de commémoration du Magal de Touba.

Le porte-parole du khalife général a d’emblée prié pour qu’Allah (Swt) accorde au khalife général, Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, une « bonne santé et une longue vie afin qu’il œuvre davantage pour l’Islam et Serigne Touba et qu’il mène à terme les chantiers ébauchés ». Revenant sur l’évènement, le Khalife général, par la voix de Serigne Bassirou, a rappelé que le 18 Safar est « grand jour » puisque c’est « le jour qui a vu Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, Khadim Rassoul, partir œuvrer pour le Tout-Puissant ». Et le Khalife: « il disait devoir à ce grand jour, tout ce qu’il a obtenu du Seigneur. Un jour, à Diourbel, le Cheikh fit savoir chaque fois que l’anniversaire de ce jour survenait lors de sa déportation, ses épreuves connaissaient une hausse exponentielle jusqu'à la dernière année.

Le cheikh était prévenant et se préparait comme toujours, en attendant les épreuves liées à cette date. Ce jour-là, le Tout-Puissant lui fit savoir que les épreuves sont finies. A présent, il ne reste qu’à vous rétribuer. Cette rétribution aussi, autant que les épreuves, connaîtront à chaque anniversaire, une hausse exponentielle en bienfaits ».

Le Khalife général en veut pour preuve la dimension que prend le Magal d’année en année. « A chaque célébration, le Magal dépasse son record précédent », a-t-il dit, soulignant que Serigne Touba a invité les musulmans à lui prêter main forte dans l’action de grâce qu’il rend au Tout-Puissant en ce fameux jour comme écrit dans un de ses panégyriques avant son retour de sa déportation. Selon le Khalife général, ce souhait a été « exaucé », rappelant que la célébration du Magal est une recommandation de Serigne Touba alors qu’il était à Diourbel.

Réciter le Coran
Serigne Sidy Mokhtar Mbacké est également revenu sur l’œuvre de ses prédécesseurs comme Serigne Mouhamadou Moustapha Mbacké, sous le magistère de qui les gens célébraient le Magal chez eux. C’est le premier khalife de Serigne Touba qui a alors ramené la célébration du Magal à Touba afin qu’elle soit une occasion de retrouvailles et de ziarra pour les disciples et musulmans. « C’est cela qui a permis, aujourd’hui, au grand Magal d’avoir sa stature », a expliqué Serigne Cheikh Sidy Mokhtar.

Il a également insisté sur l’importance du récital du Coran le jour du Magal, réitérant cette recommandation traditionnelle. Il a demandé aux fidèles de lire 3 fois le Saint Coran du 1er Safar à la fin du mois de Safar. Le Magal de Touba sera célébré, cette année, le mercredi 18 Safar 1439, selon le calendrier hégirien, qui correspond à la date du 08 novembre 2017 sur le calendrier grégorien. Enfin, il a prié les fidèles à venir célébrer le grand Magal et à aire leur ziarra dans la paix et sous la protection du Tout-Puissant.

Célébrer le Maouloud
Le porte-parole du Khalife général a aussi rappelé l’importance accordée à la célébration de la naissance du Prophète Mohamad (Psl) appelée Maouloud. « Comme aimait le dire Serigne Salihou Mbacké, le Cheikh accordait beaucoup d’importance au Gamou ou célébration du Mawlûd Nabih. C’est ce jour mémorable que tous les musulmans ont en commun », demandant aux disciples de la commémorer comme il se doit, c’est-à-dire dans la ferveur religieuse. Par ailleurs, Serigne Sidy Mokhtar a félicité les fidèles pour leur soutien, en y associant tous les Cheikhs descendants des valeureux disciples qui ont accompagnés Serigne Touba pour leur acte de dévotion continuelle et pour leur respect des recommandations de l’Islam.

Evoquant les récents déguerpissements pour désencombrer certains grands axes de la cité religieuse, le porte-parole, toujours au nom du khalife général, indique que l’objectif visé n’était rien d’autre que de conformer la cité religieuse aux normes d’une ville de pratique islamique, comme l’a toujours voulu Serigne Touba.

PiccMi.Com

Mardi 24 Octobre 2017 - 15:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.