contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



ULTIMATUM A WADE - ALIOUNE TINE RETOURNE SA VESTE : " Les Gens ont déformé mes Propos"



Le chef de l’Etat doit saisir l’occasion du jour de la Tabaski pour annoncer le retrait de sa candidature à la présidentielle.Ce sont là les propos du porte-parole du M23 qui précise qu’il ne s’agit pas d’un ultimatum, mais d’une alerte, car, estime-t-il, passé ce délai, la situation sera difficile à gérer. Surtout que Wade a en face de lui 200 organisations qui disent ‘non’ à sa candidature jugée ‘anticonstitutionnelle’.



ULTIMATUM A WADE - ALIOUNE TINE RETOURNE SA VESTE : " Les Gens ont déformé mes Propos"
Le 23 septembre dernier le 23 fixait au chef de l’Etat Me Wade de saisir l’occasion de la Tabaski pour annoncer le retrait de sa candidature ‘anticonstitutionnelle’ à la présidentielle de 2012. Si Me Wade a effectivement saisi l’occasion pour, comme d’habitude, accorder sa grâce à 420 détenus, il n’en sera rien pour ce qui est de ‘l’ultimatum’ du M23. En fait d’ultimatum, le porte-parole du M23 que nous avons interpellé hier par téléphone, précise qu’il n’en est pas un. ‘Ce n’est pas un ultimatum, mais une alerte’, clarifie d’emblée le porte-parole du M32. ‘Nous avions dit que Me Wade doit saisir l’opportunité de la Tabaski, ce grand jour de pardon pour envoyer un message fort aux Sénégalais en annonçant le retrait de sa candidature anticonstitutionnelle à la présidentielle de 2012’, explique Alioune Tine. Le président de la Rencontre africaine des droits de l’Homme (Raddho) d’ajouter que ‘si nous avons tenu à tirer ainsi la sonnette d’alarme, c’est qu’il est évident que passé la Tabaski, la situation sera difficile à gérer. Plus on s’approchera des élections, plus on ira vers des tensions. Donc quand on est dans une période où la candidature du chef de l’Etat est anticonstitutionnelle et que la suspicion de la neutralité du Conseil constitutionnel est en cause, ce sont là des facteurs aggravants qu’il ne faut jamais négliger’.
Le porte-parole du M23 de faire remarquer que leur alerte doit être prise ‘très au sérieux car le M23 regroupe 200 organisations politiques, religieuses et de la société civile qui sont déterminées à lutter contre cette candidature. Donc ignorer leur alerte, c’est courir vers le chaos. Et le Président peut éviter ce péril au Sénégal qui est le dernier verrou de l’Afrique de l’Ouest’.

Alioune Tine de souligner par ailleurs que ‘nous sommes dans le cadre de l’épuisement d’un système’. ‘Ce débat fondamental parce que préoccupant toute une nation est aujourd’hui plombé du fait de l’entêtement du chef de l’Etat à vouloir faire fi de tout ce qu’on lui dit sur l’inconstitutionnalité de sa candidature. A cela s’ajoute aujourd’hui le blocage constaté dans le choix d’un candidat de l’unité au sein de l’opposition regroupée autour de Bennoo Siggil Senegaal’. Ce qui fait dire à président de la Raddho que ‘le tableau est donc très sombre sur la situation du Sénégal’. Puis sur un ton prévenant, Alioune Tine ajoute : ‘Nous devons négocier un tournant historique. Il faut que tout un chacun jour son rôle. Que ce soit la clase politique, les chefs religieux, la société civile etc. Mais il appartient au Président Wade de prendre ses responsabilités pour qu’on sorte de cette situation de façon pacifique pour assurer la continuité des Institutions au Sénégal’. Et comme pour montrer à Me Wade la voie à suivre en ce jour de pardon, le porte-parole du M23 dit souhaiter ‘bonne fête de Tabaski à tous. Et j’en profite pour pardonner à tous ceux qui m’ont offensé. De la même manière, je demande pardon à tous ceux que j’ai offensés’.

( WALFADJRI)
Le Titre st de L’enquête

PiccMi.Com

Samedi 5 Novembre 2011 - 05:59



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.