contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Un coup à jouer !



Deuxième volet de notre d'horizon des équipes africaines engagées dans cette coupe du monde. Aujourd'hui les Green Eagles du Nigeria. Porté par une génération exceptionnelle, le Nigeria était au firmament du football africain durant les années 90. Quinze ans plus tard, le soufflé est retombé mais derrière les (à priori) intouchables Argentins, un coup est à jouer dans cette poule B.



Le faste oublié des années 90

Un coup à jouer !
Les Super Eagles ont véritablement pris leur envol au début des années 90 avec l'éclosion de joueurs comme Kanu, Ikpeba, Amokachi, Babayaro, Oruma, Oliseh et Okocha, tous symboles d'une génération dorée. C'est d'ailleurs avec un Kanu extraordinaire que le Nigéria s'est adjugé le tournoi Olympique en 1996 à Atlanta en éclipsant, excusez du peu, le Brésil en demie et l'Argentine en finale. Deux ans plus tôt, les Super Eagles avaient déjà fait très fort en remportant la CAN et en décrochant la première participation du pays à une Coupe du monde. Sur le sol de l'Oncle Sam, les Nigérians se sont hissés jusqu'en 8es de finale avant de buter sur l'Italie (1-2 ap), futur finaliste.

En 1998, lors de la Coupe du monde en France, le Nigeria cristallise beaucoup d'attentes. Il va un peu décevoir. Premier de son groupe devant le Paraguay (1-3), l'Espagne (3-2) et la Bulgarie (1-0), il s'effondre encore en huitièmes, fessé par le Danemark (1-4). En 2000, nouvelle désillusion avec une défaite en finale de la CAN face au Cameroun, qui fait la différence lors de la séance de tirs au but. En 2002, le sort s'acharne : Okocha et ses équipiers échouent dans le groupe de la mort avec l'Angleterre, l'Argentine et la Suède. Avec un nul, deux défaites et un seul but marqué, l'aventure asiatique tourne au fiasco. En 2006 en Allemagne, le Nigéria est absent...

Frustration et déception lors des années 2000

Depuis 2002, le Nigéria, qui a remporté les éditions 1980 et 1994 de la Coupe d'Afrique des nations, débarque à chaque fois avec un statut de favori. Problème, il ne finit jamais le boulot. En 2002, 2004 et 2006, s'il est à chaque fois présent sur le podium, il rate toujours la dernière marche vers la finale. En 2008 au Ghana, il perd ses moyens en quarts contre le pays organisateur. Il y a quatre mois, la CAN 2010 s'est révélée aussi frustrante que décevante. Fébriles en défense et pas inventifs pour deux sous dans l'animation offensive, les Super Eagles n'ont pas été à la hauteur de l'événement, comme la Côte d'Ivoire et le Cameroun. Ils ont été privés de finale par les Black Stars du Ghana (1-0), plus réalistes au terme d'un match ennuyeux.
Ce constat d'échec n'est pas très emballant à cinq mois du Mondial. D'autant que les Super Eagles ont souffert pour obtenir leur billet pour l'Afrique du Sud : il a fallu un petit miracle pour composter, lors de la dernière journée, le précieux sésame. Dans le même groupe que le Mozambique, le Kenya et la Tunisie, les coéquipiers de Taye Taiwo se sont mis en difficulté en concédant d'entrée un nul contre le Mozambique (0-0). Puis, face à leur grand rival pour la qualification, la Tunisie, ils n'ont pas pris l'ascendant avec deux nuls obtenus (0-0, 2-2). Ça sentait bon l'élimination. Mais la dernière journée de la campagne a souri aux Super Eagles. Menés au Kenya, ils ont finalement renversé une situation très compromise grâce à un doublé d'Obafemi Martins (3-2). Et dans le même temps, les Aigles de Carthage ont failli à la surprise générale au Mozambique (0-1). Le Nigéria est passé par un trou de souris, ce qui lui vaudra d'arriver en Afrique du Sud en toute modestie et sans pression. Tombé dans le groupe B, il peut espérer finir deuxième derrière l'Argentine, à condition de maîtriser la Grèce et la Corée du Sud. Et le tout sans son capitaine et fer de lance de son milieu de terrain le Blues John Obi Mikel qui a finalement déclaré forfait pour blessure. Loin d'être fait.

Piccmi.com (via lequipe.fr)

Samedi 12 Juin 2010 - 07:24



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.