contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire


Un cuisinier américain tue sa femme et la fait cuire


Après l'avoir tuée par erreur, un Américain a cuit sa femme pendant quatre jours avant de la réduire en bouillie.




Un cuisinier américain tue sa femme et la fait cuire
Tout part d'une mort accidentelle. Enfin, accidentelle... En octobre 2009, David Viens, 49 ans, s'énerve contre sa femme, qui veut s'enfuir de chez eux, et décide de la ligoter. Il voulait "l'empêcher de sortir se défoncer à la coke et à la boisson", a-t-il affirmé. Il attache alors ses mains, ses pieds et la bâillonne à l'aide de scotch. Le lendemain matin, au réveil, il la découvre morte.

Selon ses déclarations, ce cuisinier du quartier de Lomita, à Los Angeles, décide alors de se débarrasser du corps en faisant mitonner sa femme pendant... quatre jours, indique le Los Angeles Times. Une fois la cuisson terminée, il a affirmé l'avoir réduite en bouillie et jetée à la poubelle. Ni vu, ni connu.

Il avoue un an et demi après

Ce n'est qu'un an et demi plus tard, en mars 2011, que la police a découvert la vérité sur ce qui s'était réellement passé le 18 octobre 2009 et sur ce qu'était devenue Dawn Viens, qui était portée disparue depuis lors. Son mari a fini par avouer le meurtre lors d'une seconde audition, alors qu'il était hospitalisé. Il avait tenté de mettre fin à ses jours en se jetant d'une falaise de 25 mètres de haut. Il est, depuis en fauteuil roulant.

"Pour je ne sais quelle raison, je suis devenu violent", a-t-il déclaré, sans trouver de véritable explication à son geste envers sa femme. Il a précisé qu'il avait placé le corps de son épouse dans une cuve d'une contenance de 200 litres, qu'il l'avait fait bouillir et mijoter pendant quatre jours.

Il n'a gardé que le crâne

Il s'est aidé de poids posés sur le corps pour la conserver en immersion complète. Il a ensuite mixé les restes, les a mélangés à d'autres aliments puis jeté le tout. La seule preuve qu'il a conservée, c'est le crâne de sa femme, qu'il dit avoir caché dans la maison de sa mère. Cependant, les recherches de la police sont restées vaines.

David Viens a été jugé cette semaine à Los Angeles. Il a plaidé non coupable. Il encourt une peine de quinze ans. Le jugement sera donné le 27 novembre prochain.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.





Les plus récentes



TWITTER