contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Un festival de danse pour conter la femme en temps de conflit





Un festival de danse pour conter la femme en temps de conflit
La 5e édition du Festival international de danse au féminin (Fé'Stival), consacrée à la situation des femmes en temps de conflit, s'est ouverte lundi à Dakar, sous l'égide de l'association Danse Fé, a constaté l'APS.

Cette manifestation se poursuivra jusqu'au 24 mai, sur le thème "Femmes, paix et sécurité : la situation des femmes en temps de conflit".

"Nous nous rebellons contre la situation des femmes en temps de conflit avec la danse et la gestuelle'', a expliqué Aida Camara, présidente de Danse Fé, lors de la conférence de presse de lancement de l'édition 2015.

Dans ce cadre, il est prévu le 23 mai prochain, au Monument de la renaissance africaine, un spectacle intitulé "Rebelles", qui aborde cette question sous un angle artistique.

L'association Danse Fé mise sur l'art pour sensibiliser sur cette problématique et contribuer à "un bond en avant sur cette question", a indiqué sa présidente.

"Nous ne sommes pas insensibles à tout ce qui se passe et plus précisément à tout ce que subissent les femmes dans les pays en guerre'', a déclaré Aïda Camara.

"Nous nous rebellons contre cette situation et le seul moyen que nous avons, c'est d'en parler avec notre gestuelle et notre langage corporel", a ajouté Mme Camara.

"Je ne suis pas une arme de guerre", tel est le slogan de la campagne de communication de ce festival, laquelle s'était déroulée en février et mars derniers.

"Il n'est pas exagéré d'affirmer que nous vivons dans un monde où le corps des femmes est devenu un véritable champ de bataille (...)'', a relevé la coordonatrice du programmes ONU-Femmes au Sénégal, Marie Pierre Racky Chaupin.

Selon Mme Chaupin, "c'est justement là que réside toute la pertinence de cette initiative de danser, de pouvoir donner à travers les signes et le langage du corps, une expression à ces drames vécues par les femmes à travers ces conflits".

Elle a cité un rapport de l'ONU, selon lequel "plus 60 mille femmes" avaient été violées pendant la guerre en Sierra Léone (mars 1991-début janvier 2002), "40 mille femmes pendant le conflit au Liberia et 200 mille en RDC en 1998".

Aussi la 5e édition du "Fé'Stival" ambitionne-t-elle de créer des liens d'entente et de solidarité dans le milieu de la danse urbaine au féminin. Des danseuses venues de Gabon vont prendre part à l'événement.

Un spectacle et un concert populaire sont au programme de ce Festival, de même que des ateliers de danse, une session de formation gratuite et des séances de dépistage du VIH/Sida.



Mardi 19 Mai 2015 - 08:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.