contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire


Une Italienne risque six ans de prison pour avoir mal fait le ménage


Une Italienne pourrait être condamnée à six ans de prison pour ne pas avoir assez bien fait le ménage. Son mari se plaint également d'avoir été privé de relations sexuelles...




Une Italienne risque six ans de prison pour avoir mal fait le ménage
Anna del Bono, une mère de famille italienne de 42 ans, pourrait peut-être bientôt se retrouver derrière les barreaux. Son crime ? Ne pas avoir assez bien fait le ménage, et avoir privé son mari de rapports intimes. Ce dernier, âgé de 46 ans, lui reproche de ne pas s’être assez occupée des tâches ménagères durant leurs 20 années de mariage. Il la poursuit donc en justice pour « mauvais traitement familial ».

« Pour le repas, je devais mettre une pizza au four, ou cuisinier moi-même »
« Je me levais à 3h30 matin pour aller à l’usine et je revenais à 19 heures », explique le père de famille au Dailymail, qui a révélé l’incroyable histoire. « Mes enfants me disaient que le déjeuner n’était jamais prêt à leur retour de l’école et qu’ils devaient se débrouiller. Pour le repas, je devais mettre une pizza au four, ou cuisinier moi-même », s’indigne le plaignant, ouvrier dans une entreprise laitière, qui depuis 2014, a divorcé.

« Elle se comportait comme un homme… »
« Le fait qu’elle ne préparait pas le repas des enfants n’est qu’un détail. Elle avait l’habitude de nous frapper, de me lancer des bassines d’eau froide au visage et de me traiter d’handicapé. (…) Nous ne vivons plus ensemble, mais je suis toujours effrayé par mon ex-femme. Elle se comportait comme un homme et je me sentais faible comme une femme », raconte le mari.

L’accusée se défend pourtant de toutes violences. « J’ai toujours pris soin de ma maison et de mes enfants. (…) Je ne lui ai rien fait, je suis une femme paisible ». D’après le code pénal italien, l’épouse risque entre deux et six ans de prison. Son procès a démarré ce vendredi.

20minutes






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.





Les plus récentes



TWITTER