contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



VERDICT - AFFAIRE FARBA NGOM / FATOU BINTOU MBODJ : Le plaignant obtient gain de cause





VERDICT - AFFAIRE FARBA NGOM / FATOU BINTOU MBODJ  : Le plaignant obtient gain de cause
Le tribunal correctionnel de Ziguinchor a reconnu la dame Fatou Bintou Mbodj coupable des délits d'abus de confiance et d'escroquerie à l'encontre de l'entrepreneur Farba Ngom . Elle a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis , remboursement de toutes les sommes encaissées (60 millions de francs) et à verser au plaignant la rondelette somme de 15 millions de francs de dommages et intérêts , avec une exécution immédiate et la contrainte par corps au Maximum, c'est à dire que la dame ira en prison en cas d'inexécution de la condamnation, dans les limites prévues par la loi.

Rappel - Ce que «la victime» reproche à Fatou Bintou Mbodj

« Fatou Binetou Mbodj est une opératrice économique en Casamance. Je l’ai connue par le biais d’un ami qui se nomme Moussa Konaté. On se fréquente depuis 3 ans. Mais, c’est en 2010 qu’on a voulu officialiser notre relation par un projet de mariage. On s’est juré fidélité. Et, comme on s’apprêtait à convoler en 3ème noce, je l’avais considéré comme membre de ma famille. Nous nous sommes rencontrés à Paris, lors d’une tournée de l’Ucas Band de Sédhiou. On me l’a présentée à l’aéroport. On a discuté et on a échangé nos numéros de téléphone. A partir de là, on a commencé à se fréquenter. (…) Elle m’a fait savoir qu’elle était divorcée pour la deuxième fois aux yeux de la religion. Mais qu’elle lui restait à faire sa séparation civile. Je lui ai déclaré ma flamme et lui ai demandé de devenir ma troisième femme. On s’était promis de nous marier en fin 2010 puisqu’on était au mois de mai. Quand elle avait des soucis financiers, je venais à sa rescousse. Son restaurant avait pris feu, je lui ai envoyé 5 millions pour la réfection. Je lui ai aussi fait un mandat de 4 millions dont deux pour sa station d’essence. A chaque fois qu’elle venait en vacances en France, je lui achetais de la marchandise à 2 millions. Je lui louais pendant 15 jours une chambre dans un hôtel où je payais 100 euros/j. Quand elle a voulu que je lui achète un Kia à 15 millions, je lui ai remis un apport de 6 millions, plus 3 millions que j’avais versés sur deux mois. Avant même que je ne finisse le crédit, elle m’a largué. J’ai dédouané à 4 millions la marchandise de son frère. J’ai envoyé à Fatou un conteneur de frigos dernier modèle que je vends à 650 mille francs l’unité, des groupes électrogènes…Elle les a vendus et a bouffé l’argent. Alors qu’elle devait me verser 30 millions ».

PiccMi.Com

Jeudi 3 Mai 2012 - 20:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.