contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire


VIDEO. Il se coupe les oreilles pour ressembler à un perroquet


FOU Surnommé « l’homme perroquet », Ted Richards s’était déjà fait tatouer le visage et même les yeux pour ressembler davantage aux oiseaux qu’il adore…




Pour l’amour de l’art, et commandé par quelques troubles psychiatriques, Van Gogh s’était coupé une oreille, avant de réaliser son Autoportrait à l’oreille bandée. Pour l’amour de Teaka, Ellie, Timneh, Jake et Bubi, Ted Richards, lui, a décidé de se couper les deux, rapporte le Daily Mail. Le Britannique, inconditionnel des perroquets, a entamé il y a quelques années une transformation physique pour ressembler le plus possible à ces oiseaux colorés si chers à son cœur. Et pour réussir sa métamorphose, Ted n’a reculé devant rien.

Piercings, visage et yeux tatoués
A 57 ans, Ted Richards, très justement surnommé « l’homme perroquet », est un homme comblé. A la retraite après une longue carrière d’ouvrier dans une usine de fabrication de chaussures, cet habitant de Bristol s’est consacré à l’œuvre de sa vie : ressembler à un perroquet.

Déjà doté d’un nombre incalculable de piercings sur le visage et d’implants sous-cutanés au niveau du crâne, Ted s’est aussi fait couper la langue en deux et tatouer le minois pour arborer les mêmes couleurs chatoyantes que les oiseaux qu’il adore. Il est même allé jusqu’à se faire tatouer les yeux, un en bleu et l’autre en orange, une technique pourtant dangereuse – et sans doute horriblement douloureuse — qui consiste à se faire injecter de l’encre dans le globe oculaire.

Pour fignoler sa transformation, sa dernière opération a consisté à se faire couper les deux oreilles, au cours d’une intervention chirurgicale qui a duré plus de six heures. Généreux, il les a ensuite «offertes à un ami qui saurait les apprécier», a-t-il déclaré. « Je trouve que le résultat est vraiment génial. J’adore, a-t-il déclaré au South West News Service, un média local. C’est la meilleure chose qui me soit arrivée. Je suis si heureux c’est incroyable, je ne peux pas arrêter de me regarder dans le miroir », s’est-il réjoui.

Transformer son nez en bec
« Je l’ai fait parce que je veux ressembler à mes perroquets autant que possible. J’ai eu les cheveux longs pendant tant d’années, ils cachaient mes oreilles » se souvient-il. Seul souci : sa difficulté à faire tenir ses lunettes sur sa tête depuis son opération. Mais il a déjà réglé le problème en se faisant implanter deux tiges en métal au niveau de feu ses oreilles.
Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, Ted a aussi rencontré l’amour, Suzannah, avec qui il compte bientôt s’installer. Le couple partage visiblement les mêmes passions et un goût commun pour les transformations physiques extrêmes, puisque la jeune femme affiche elle aussi nombre de tatouages et piercings, ainsi que la même langue fourchue que son amoureux.

Ted, lui, est tellement content de s’être débarrassé de ses oreilles qu’il envisage d’aller encore plus loin dans sa métamorphose en perroquet. Prochain objectif : trouver un chirurgien qui accepte d’opérer son nez pour le transformer en bec.
20minutes






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.





Les plus récentes



TWITTER