contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire


Vieux Mac Faye remixe le classique ‘’Stand By Me’’ aux sonorités sénégalaises


(APS) - L’artiste-musicien sénégalais Vieux Mac Faye a sorti cette semaine un nouveau single, reprise d’un classique de la soul, ‘’Stand By Me’’ (Ben E. King, 1961), en prélude à un album qui s’inscrit dans la même logique artistique de faire se rencontrer les styles.




Vieux Mac Faye remixe le classique ‘’Stand By Me’’ aux sonorités sénégalaises
Comme le single, l’album – qui devrait contenir une quinzaine de titres – a ‘’beaucoup de reprises allant du jazz au blues en passant par des sonorités sénégalaises, pour rester fidèle à mon orientation qui est le Joloff Blues’’, a expliqué à l’APS le musicien.

Dans son mixage de ‘’Stand By Me’’, Vieux Mac Faye, concepteur du Joloff Blues, ajoute une lecture empreinte de spiritualité : ‘’C’est, à la base, une chanson d’amour ; je dis cela avec des propos tirés de ma foi, j’y rends grâce à Dieu’’.

Faye estime que ce morceau est ‘’une passerelle’’, un titre très populaire aussi bien au plan national qu’au plan international’’, soulignant qu’il est ‘’à l’aise’’ en apportant une ‘’innovation’’ à la façon dont le titre a jusqu’ici été joué et entendu.

Il se dit ‘’prêt à affronter les écueils et les critiques’’, l’essentiel étant pour lui de ‘’rester fidèle à l’esprit’’ des morceaux qu’il reprend. ‘’C’est une façon de dire non à un style. Je peux être à l’aise dans le blues, le jazz, le reggae, le mballax. C’est une ouverture qui me permet de toucher à tout’’, explique-t-il.

‘’Stand By Me’’ a été mixé avec des sonorités sénégalaises, pour un produit final que l’artiste qualifie d’élément de ‘’renouvellement’’ de la musique sénégalaise. ‘’Des gens vont être d’accord, d’autres non. Tous les changements se heurtent à des murs, à des résistances’’.

Le single de Vieux Mac Faye ainsi que les autres titres de l’album à venir, auquel a participé le rappeur Bill Diakhou, ont, dit-il, fait l’objet d’un travail de ‘’plusieurs années’’. ‘’+Stand By Me+ fait partie des chansons les plus respectées par le public qui me suit. J’en prends l’esprit et j’y greffe mon feeling’’.

La fidélité de l’artiste à cette orientation est surtout un acte de résistance à un ‘’refus’’ de faire sortir la musique sénégalaise de son ‘’carcan’’ et de la faire voyager vers d’autres horizons. ‘’C’est une expérience qu’il faut vivre. Je dis : +Pourquoi pas ? Pourquoi se confiner dans des sonorités seulement locales ?+’’.

Il ajoute : ‘’Il faut qu’on arrive à décloisonner. Dès que tu essaies d’amener quelque chose de nouveau ou de renouveler un style, les gens disent que tu es compliqué. En réalité, c’est une façon de masquer leurs propres lacunes’’.

Pour lui, la formation est ‘’la clé’’ qui permettrait à un artiste de ne pas se contenter de son seul talent, quel qu’il soit. ‘’Dès qu’on parle de formation, on se heurte à des susceptibilités’’.

La vision de ce musicien particulier, très éloigné des sirènes médiatiques, est très claire : ‘’Comment faire la synthèse entre la musique sénégalaise, qui me passionne beaucoup même si la manière dont elle est jouée heurte ma conscience, et des sonorités venues d’ailleurs’’.

Les convictions de Vieux Mac Faye cachent mal son inquiétude de voir la musique locale rester ‘’prisonnière’’ d’une certaine ‘’médiocrité’’. ‘’On est allés tellement loin dans la facilité qu’on a du mal à en sortir même si on veut’’, regrette Vieux Mac Faye, citant l’exemple de Youssou Ndour qui, selon lui, a utilisé le mballax en lui donnant un cachet international.

‘’Mais quand il (Youssou Ndour) revient au Sénégal, il se heurte au refus des Sénégalais d’accepter son travail de fusion. Malheureusement, il n’a pas voulu aller loin. Il s’est peut-être dit que ça ne marcherait pas.’’

Cela ne décourage pas Vieux Mac Faye, membre d’une famille qui a produit des musiciens de talent. Au contraire, ça le stimule. ‘’Ce que je fais me permet d’être moi-même, d’affronter le monde, d’éviter des écueils et de ne pas nager dans des considérations plus ou moins irrationnelles ou intuitives’’, insiste-t-il.

Vieux Mac Faye vit dans un monde tellement différent que le public a tendance à oublier qu’il existe. Ce nouveau single est ‘’une bonne façon de dire au monde : +Je suis là. Je suis aussi bien dans le monde du blues, du jazz que dans celui des variétés internationales+. Je pense qu’il y a une possibilité de rendre la musique sénégalaise binaire’’.

Prié de donner des explications au ‘’refus’’ du public d’accepter les innovations, l’artiste pointe du doigt les animateurs ‘’qui font en sorte que quand on veut en sortir, on ne s’en sort pas’’.

‘’A longueur de journées, les animateurs rivalisent de +mballax pur et dur+’’, précise le guitariste, ajoutant : ‘’Les médias agressent l’individu jusque dans son intimité. On nous impose des choses au point que le public pense que c’est ça la norme ; finalement, les gens sont obligés de penser comme ça, de réfléchir comme ça. C’est le diktat du mballax qui passe par les animateurs, les artistes, les producteurs, parce que c’est une boucle’’.

‘’En plus, poursuit-il, les animateurs ne font plus de choix. C’est à la tête du client. C’est un constat, c’est une réalité. Malheureusement, c’est au détriment de la culture. Je suis dans mon coin et je ne fais pas partie, même si je le veux, de ces gens qui brillent. Je suis un rebelle parce que je refuse de suivre le gros de la troupe.’’

Cette étiquette lui colle à la peau au point que quand il essaie de sortir de son cadre, de ‘’faire comme tout le monde’’, les mélomanes qui le suivent le rappellent à l’ordre. ‘’Ça me conforte dans ce que je sais faire, dans ce que je veux faire. C’est dans le prolongement de ma pensée’’, dit-il.

ADC/ESF


A.P.S




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.




Facebook

TWITTER

      




LES ÉMISSIONS DE PICCMI WEBTV