contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Visite de Xi Jinping au Sénégal: "la Chine ne s’est limitée qu’à financer la courte vision de Macky Sall", par Sheikh Alassane Sène



Suite au séjour inédit de Xi Jinping à Dakar, je me réjouis que le Sénégal ait été la première étape de la tournée africaine d’un des hommes les plus influents de la planète. Je déplore cependant le manque de talent, de vision claire et d’audace du Président Macky Sall face à cette grande opportunité chinoise qui n’est pas donnée tous les jours.



Je me désole en effet de constater que l’investissement chinois ces dernières années, ici, chez nous, soit estimé à un peu plus de 02 milliards de Dollars, tandis que sur un tout autre registre, les États-Unis doivent à cette même Chine, 1270 milliards de Dollars. Comparaison n’est certes pas raison, mais cette puissante machine économique dont dispose la Chine devrait ouvrir au Sénégal, une autre forme de coopération, intelligente, et des opportunités réelles qui relanceront de manière définitive notre économie.
Notre pays ne doit plus se limiter à la signature d’accords, et à ces accueils en grande pompe de dirigeants du monde, des moments souvent bien choisis pour exhiber un peuple fatigué, qui manque de tout, et qui est contraint de meubler les allées de Dakar pour applaudir nos hôtes de marque par l’unique prétexte de la Teranga sénégalaise, arrosant de fait, l’illusion de nos gouvernants, emportés par leurs excès et leur désir de vouloir s’éterniser au pouvoir.
La venue de Xi Jinping devait être une belle occasion pour lui présenter de grands projets à même de faire décoller le Sénégal tels un TGV, ou une deuxième autoroute reliant Dakar au Sud du pays, ou encore le financement d’une vraie économie numérique axé sur l’agriculture, mais que nenni. A cause d’un manque d’audace et d’esprit inventif, nous sommes malheureusement restés admiratifs d’une Chine en pleine expansion.
Rien qu’à écouter le discours du Président Macky Sall, nous sentons encore une fois, cette fébrilité de certains de nos dirigeants, qui ne se satisfont que du strict minimum, tout le contraire du plaidoyer de Xi Jinping qui veut que l’Afrique se décomplexe. Il cherche de nouveaux alliés dans ce vieux continent, à qui, il va assurer aide et protection à l’heure de casser les chaînes de dictées occidentales.
À mon humble avis, le Sénégal doit aller vers peu d’accords avec les puissances du monde et beaucoup de partenariats gagnant-gagnants, en mettant en place un marché obligatoire très attractif qui impactera directement sur notre économie et qui hissera vite notre taux de croissance à deux chiffres. Et c’est cela qu’il nous faut, non le contraire.
Paul Kagamé qui reçoit actuellement le président chinois à la suite de son homologue sénégalais, bénéficie d’une plus grande considération, en atteste d’ailleurs la lettre d’amitié de XI Jinping, au nom de tous les chinois, adressée au peuple rwandais, il y a quelques jours, qui en dit long sur les similitudes des deux peuples frères, liés par un magnifique destin commun.
Sheikh Alassane Sène, Candidat à la présidentielle de 2019
Pdt Mouvement Daj Dëpp


PiccMi.Com

Lundi 23 Juillet 2018 - 12:20



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 12:05 Sidy Lamine NIASS n’aura pas vécu inutilement !


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.