contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Voici la Une des Journaux du Week-End



La presse quotidienne a jeté samedi son dévolu sur les élections locales du 29 juin prochain et la visite de l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade, à l’ex-sénatrice libérale Aïda Ndiongue, en détention au Camp pénal, à Liberté VI.



Voici la Une des Journaux du Week-End
Evoquant le premier sujet, Le Quotidien constate des forclusions aussi bien pour l’opposition que pour le camp de la majorité, dans différentes localités du pays. ‘’Destins forclos’’, titre le journal, indiquant que ‘’Pape Mbdoji (APR) rate la Départementale à Bambey’’, alors que Benno Bokk Yakaar (BBY, mouvance présidentielle) est ‘’absent à Pass Coto (Tambacounda’’.

Le journal revient de long en large sur les différentes péripéties qui ont marqué ces investitures dans plusieurs localités dont Bambey, Vélingara, Biscuterie, etc.

L’Observateur, lui, parle d’’’embrouilles nationales’’ à propos des répercussions liées aux dépôts des listes des candidatures à ces élections. Selon le journal, ‘’c’est dans la coalition présidentielle, Benno bokk Yaakaar (BBY, et surtout à l’Alliance pour la République (APR) que les conséquences des difficultés sur les listes sont plus importantes’’.

image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image

D’après le quotidien du Groupe Futur Médias, ‘’le parti de Macky Sall a déjà perdu des communes avant même le scrutin, ce qui complique sa volonté de contrôler des villes et départements’’.

La préparation des locales fait aussi la une de l’AS. ‘’Le mortal Kombat’’, titre le journal, qui affiche les photos d’Aminata Touré (Premier ministre) et de Khalifa Sall (maire de Dakar) qui, selon le journal, diviseraient la population à propos de leur volonté de contrôler Grand-Yoff, un quartier populaire de Dakar.

Dans des propos rapportés par Walfadji, Landing Savané avertit que l’APR, ‘’à elle seule, ne peut pas avoir la majorité’’. Le même journal relève que ‘’le chef de l’Etat peine à imposer la discipline et sa volonté dans les rangs de son parti’’. Il explique que ‘’le refus de ses députés’’ de voter le code la presse et les alliances contre-nature des listes de ses militants prouvent la peine qu’il a eu à se faire entendre’’. Ce qui faire dire au journal que ‘’Macky perd le contrôle des troupes’’.

Les quotidiens sont également revenus sur la visite de l’ancien chef de l’Etat, Abdoulaye Wade au Camp pénal. ‘’Wade redonne le sourire à Aïda Ndiongue’’, affiche Direct Info, soulignant que l’ancienne sénatrice libérale ‘’s’est sentie très fière et honorée de recevoir son +ami+ et pas moins +frère+ de parti’’.

Ce déplacement du leader du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) fait également la principale une de la Tribune. ‘’Wade retourne en prison pour sa +Lionne+’’, titre le journal, signalant que la police a dispersé les militants qui s’étaient regroupés devant les lieux pour l’accueillir.

Le Populaire évoque lui une ‘’visite agitée de Wade au Camp pénal’’, précisant que la police a dispersé le rassemblement organisé par ses partisans à ‘’’coups de lacrymogènes’’.

Sur un tout autre aspect, Le Soleil annonce que ‘’120 enfants venus de tout le pays [seront] reçus au Palais aujourd’hui’’. Le journal précise que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la fête des enfants.

Par ailleurs, le quotidien national relève les bonnes performances des secteurs secondaire et tertiaire, avec une activité en hausse de 2, 9 % en mars.

Certains titres comme Le Populaire signalent toutefois un cri d’alarme du Forum civil qui fait état de ‘’poches de famine dans le monde rural’’, tandis que d’autres comme Sud Quotidien racontent le désarroi des 120 démineurs qui avaient été enlevés il y a un an en Casamance.

PiccMi.Com

Samedi 3 Mai 2014 - 13:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.