contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Voici le profil du nouveau Procureur Spécial de la CREI !





Voici le profil du nouveau Procureur Spécial de la CREI !
Le magistrat Cheikh Tidiane Mara a été nommé procureur de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), en remplacement d’Alioune Ndao, a annoncé mardi le ministère de la Justice.

M. Mara exerçait depuis avril 2013 les fonctions de directeur des services judiciaires à l’administration centrale du département de la Justice.

Selon son curriculum vitae reçu du service de communication du ministère de la Justice, il est sorti en 1977 de l’ex-Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), qui deviendra plus tard l'Ecole nationale d’administration (ENA).

Cheikh Tidiane Mara a eu "une expérience professionnelle nationale et internationale". "Parquetier chevronné, il a débuté son magistère en qualité de substitut intérimaire du procureur du Tribunal de première instance de Saint-Louis", indique le texte.

En 1979, il est nommé procureur du Tribunal de première instance de Louga (nord) et devient ensuite substitut du procureur du Tribunal régional Hors classe de Dakar, avant d’être nommé procureur de la même juridiction.

Cheikh Tidiane Mara a ensuite exercé les fonctions de procureur intérimaire du Tribunal régional Hors classe. Il sera ensuite avocat général de la cour d’appel de Dakar, puis avocat général délégué de la Cour de cassation, ensuite commissaire du gouvernement auprès de la Cour de discipline budgétaire.

Au plan international, M. Mara a servi les Nations unies, où il a travaillé comme enquêteur du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), de mai 1996 à février 2013.

Il a exercé les fonctions de conseiller juridique du TPIR, avant de réintégrer la magistrature sénégalaise.



Mardi 11 Novembre 2014 - 15:21



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.