contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



WADE : « JE NE SUPPORTE PAS LES FAUTES »



L’ancien chef de l’Etat du Sénégal Abdoulaye Wade a interpellé la presse sénégalaise sur les fautes à éviter.

« Dans les écrits, il y a trop de fautes, je ne supporte pas les fautes, trop de fautes d’orthographe, de grammaire… dans chaque journal que se respecte, il y a un rewriter, c’est-à-dire quelqu’un qui réécrit les articles, les relit et les corrige. », précise l’ancien président du Sénégal.



« Nous donnons nos journaux à des hôtes, parfois en voyageant, on en emporte, donc il ne faut pas qu’il y ait des fautes, parce que ça ne nous fait pas respecter. », a-t-il conseillé.

Abdoulaye Wade voudrait également brûler les journaux qu’il trouve bourrés de fautes. «Je suis content de voir que la presse sénégalaise s’est développée plus que je ne l’avais laissée. Quand je lançais le Pds, il n’y avait qu’un seul journal au Sénégal, «Le Soleil», aucune radio privée. Progressivement, des organes de presse sont créés. De manière générale, même si la presse pêche par certaines négligences, le Sénégal a une bonne presse», révèle l’ancien chef d’Etat au quotidien Lobservateur.

Les nouvelles consignes de l’ancien président Abdoulaye Wade appelant à un sabotage de la présidentielle du 24 février font la Une de plusieurs quotidiens parvenus jeudi à l’APS, alors que la campagne électorale poursuit son bonhomme de chemin.

L’ancien président ne tire pas seulement sur le fichier électoral qu’il entend brûler pour empêcher la tenue de la présidentielle le 24 février prochain.

PiccMi.Com

Vendredi 15 Février 2019 - 13:45



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.