contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Wade répond à la communauté internationale à Saint-Louis : «Ceux qui veulent contrôler le Sénégal se trompent»



Accueilli hier à Saint-Louis dans le cadre de la campagne électorale, le candidat des Fal2012, Abdoulaye Wade a encore une fois minimisé l’ampleur du M23 qu’il a qualifié de mouvement peu connu à Dakar. Le chef de l’Etat sortant a également profité de son face-à-face avec ses militants pour charger ceux qu’il a appelé des étrangers qui veulent contrôler le Sénégal.



Wade répond à la communauté internationale à Saint-Louis : «Ceux qui veulent contrôler le Sénégal se trompent»
Arrivé à Saint-Louis vers 19 heures, le Président Abdoulaye Wade qui a sillonné quelques artères du quartier Sor dans sa traditionnelle «Marche bleue» n’y est pas allé par quatre chemins pour s’attaquer à ceux qu’il considère aujourd’hui, comme ses adversaires les plus coriaces, même s’il s’est évertué à les minimiser. S’adressant en effet à ses militants dans son discours qui aura duré à peine 15 minutes, il leur a demandé ironiquement s’ils con­nais­saient un certain mouvement dont on parle beaucoup à Dakar, du nom de M23. Devant la réponse négative de ces derniers, il rétorqua que «c’est un mouvement qui n’existe que sur les écrans de certaines télévisions et à la Place de l’Obé­lisque où ils se réunissent de temps à autre pour se défouler». Avant d’ajouter que l’élection est une affaire du peuple. «C’est le peuple qui vote», a-t-il ensuite martelé devant une foule en délire à qui il rappellera également le rôle historique joué par la ville de Saint-Louis dans l’affirmation de la démocratie dans notre pays. «On vote à Saint-Louis depuis 1848, et ce n’est pas à vous qu’on viendra apprendre comment voter. Saint-Louis est le berceau des droits de l’homme et de la démocratie en Afrique», a-t-il lancé à la foule.

Dans son discours, Wade s’en est pris à «ceux veulent nous donner des leçons». Avant de poursuivre : «Je les invite à venir voir votre mobilisation, à se rendre aux bureaux de vote pour comprendre que nous avons eu la démocratie bien avant d’autres pays.» Dans la même lancée, il a promis de ne pas faillir à sa mission de conduire les Sénégalais aux bureaux de vote dans les meilleures conditions. Puis, le candidat des Fal2012 s’évertuera à mettre en garde ceux qui seraient tentés par l’idée de vouloir contrôler le Sénégal. «Le conseil que je peux donner à ceux qui à l’étranger s’imaginent qu’ils peuvent encore venir nous dicter leurs lois : ils se trompent. Le Sénégal est devenu un beau pays que beaucoup veulent contrôler. Nous refusons cela au nom de notre indépendance et au nom de notre dignité», a-t-il défié, sans toutefois donner d’autres précisions sur l’identité de ces derniers.
Wade a annoncé l’imminence de sa victoire qui, selon lui, ne fait plus aucun doute après l’étape de Saint-Louis. «Vous avez déjà choisi votre Président. Avec votre mobilisation de ce jour, je crois avoir battu tous les records…Avec cette foule immense qui m’a reçu depuis l’entrée de la ville jusqu’au pont Faidherbe, je peux dire que les Saint-Louisiens, seuls, pourraient élire le président de la République. L’accueil de Saint-Louis, pour moi, est une victoire sans partage», a-t-il rassuré ses militants, avant de promettre de faire de la ville de Saint-Louis une ville moderne. D’autres promesses, déjà faites lors de l’inauguration du pont Faidherbe en novembre dernier, seront aussi brandies : la construction du port de la ville et d’autres ports fluviaux. Me Wade a aussi pris l’engagement de reconstruire les maisons de la ville, laissées, selon lui, à elles-mêmes sans toutefois dire comment il va s’y prendre.
Pour la petite histoire, Saint-Louis fait partie des grandes communes passées sous le contrôle de la Coa­lition Bennoo Siggil Senegaal aux dernières élections locales de 2009.

cndiongue@lequotidien.sn
Écrit par Cheikh NDIONGUE
source: LeQuotidien




Vendredi 10 Février 2012 - 16:04



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Réagissez à cet Article

1.Posté par toureinfo le 10/02/2012 18:54

De la mesquinerie Politique à Kébémer
Le meeting du Candidat du PDS/FAL 2012 à Kébémer, a montré une fois de plus la mauvaise foi de certains responsables politique du département. Avec un esprit primaire et des façons de faire d’un autre âge, ils ont cherché à manipuler de pauvres jeunes aussi limités qu’eux en termes de quotient intellectuel, espérant jeter l’opprobre sur d’honnêtes citoyens et responsables politiques du PDS.
Les quelques chahues enregistrées lors du meeting de campagne de FAL 2012, sont l’œuvre de gens qui pensent que la politique se limite à quelques gesticulations, fussent-elles devant le Président, pour montrer qu’ils tiennent une majorité de mirage.
En préparant la venue du Président Candidat du PDS/FAL 2012, tous les leaders politiques du département ont appelé à l’unité pour la victoire de leur candidat ainsi qu’exprimer leur volonté d’enterrer définitivement les démons de la division résultant des tendances à ne plus en finir pour la seule exigence qui vaille c'est-à-dire réélire Maître WADE le 26 février prochain.
Mais, malheureusement, c’est comme qui dirait que les tendances et la volonté de faire du mal sont une seconde nature pour certains. Par ce que Nommé Coordinateur départemental et communal du PDS pour les élections présidentielles, certains n’ont pas pardonné au Questeur Mamadou Lamine THIAM, de leur enlever le moyen tant rêvé de faire encore du lobbying et du trafic d’influence au niveau du département.
Tout cela pour dire que, les jeunes qui ont été recrutés, instrumentalisés et payés 7000fcfa, ont été identifiés de même que leur commanditaire démasqué. Pour l’heure, ils ne nous distrairons pas et le seul objectif, c’est d’élire le Président WADE et pour le reste on verra après.
Nous n’allons pas répondre en prenant le même chemin ou en utilisant les mêmes procédés, car nous nous situons dans un pallier supérieur, seulement en personnes civilisées, nous montrerons à ces gens-là, c’est quoi avoir l’esprit gentleman en politique.
Le Collectif pour la Défense du Maire de Kébémer



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.