contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Yakham Mbaye : “El Hadji Kassé est un parfait traître”



Le directeur Général du Soleil, Yakham Mbaye, n’a pas du tout apprécié la sortie du ministre-conseiller, chargé de la communication du Président Macky Sall sur TV5 Monde mercredi.



« Ce que El Hadji Kassé a fait est l’œuvre d’un parfait traître, orfèvre en l’art de planter un couteau dans le dos de celui qui prend le risque de lui faire confiance. Tout ce qu’il a dit relève de contrevérités et d’inventions.
À la face du monde, il a soutenu détenir des informations attestant que les 250 000 dollars américains montés en épingle par BBC proviendraient d’une consultance dans le domaine de l’agriculture faite par Aliou Sall au profit d’une société. Et il se prive de la citer.
À la face du monde, je dis ce qui suit : c’est faux. El Hadji Kassé dont l’œuvre est apparemment commanditée a usé de ruse pour tenter de poignarder Aliou Sall dans le dos, parce qu’il figure au rang des ennemis de l’intérieur qui sont pires que ceux qui animent l’opposition radicale vouée à déstabiliser le Président Macky Sall.
Il y a une semaine, il s’est invité au domicile de Aliou Sall pour lui tenir le discours suivant : « Je suis venu te voir et te parler en tant que grand-frère et collaborateur du Président, votre frère aîné. J’ai l’obligation d’être à tes côtés pour te soutenir, surtout dans la communication. À cet effet, comme tu sais, parce que tu es journaliste de formation, donc ayant une aptitude dans le domaine de la communication, il faut que tu me briefe en profondeur. Ainsi, je pourrai construire des éléments de langage qui vont faire mouche dans la stratégie de contre-offensive que nous sommes en train de mettre en œuvre. »
Aliou Sall, tel qu’il est, en dépit de mes mises en garde, s’est dit qu’il n’avait aucune raison de se méfier, car ne figurant pas El Hadji Kassé au nombre de ses ennemis de l’intérieur. Alors, il lui a parlé en insistant sur trois vérités essentielle :
d’abord, il n’a jamais posé des actes qui puissent ternir le magistère de son frère aîné ;
ensuite, il n’a jamais bénéficié d’un apport financier venant de Frank Timis versé dans le compte bancaire de sa société Agritrans ;
enfin, toutes ces accusations relèvent d’inventions d’individus qui veulent déstabiliser le Président Macky Sall.
Allant plus loin, confiant qu’il échangeait avec un frère, un camarade de parti et un collaborateur direct du Président de la République, et dans un souci de transparence, Aliou Sall a listé nombre de mouvements dans le compte de sa société, ces dernières années, précisant à son interlocuteur leur nature et leur provenance. Au terme de cet échange, ils se sont séparés en se faisant l’accolade. Depuis, Aliou Sall n’a plus eu aucune nouvelle de El Hadji Kassé.
Alors, si, aujourd’hui, ce dernier soutient avoir des informations, et j’insiste sur le mot information, qui tendent à asseoir les accusations mensongères de BBC, et installent la confusion dans les esprits, au moment où les opinions nationale et internationale ont fini d’être convaincues de l’existence d’un complot, il est nécessaire que El Hadji Kassé soit entendu par les autorités judiciaires et policières en charge de l’enquête qui a été ouverte. Je le dis sans prétention aucune : c’est une exigence citoyenne. Et El Hadji Kassé aurait mieux fait de se plier à cette exigence, au lieu d’aller pérorer sur le plateau d’une télévision étrangère.
L’acte que vient de poser le ministre en charge de la Communication présidentielle a un parfum de traîtrise : El Hadji Kassé a abusé de la confiance d’un camarade qu’il disait être un frère, il a trahi le Président Macky Sall en agissant à son insu, et en insistant avec force manœuvre auprès de Tv5 pour la diffusion de sa prestation. C’est de la félonie.
Je ne suis pas de ceux qui élèvent la prétention à un niveau où ils se sentent investis de la prérogative de donner publiquement des directives au Président de la République. Mais, il apparaît clairement que le vase déborde. Trop c’est trop. Et tout le monde constate en listant les coups de Jarnac qui se multiplient, provenant de l’intérieur. C’est le Président de la République qui est visé, c’est lui qu’on veut affaiblir, ensuite déstabiliser, et enfin pousser vers la sortie pour abréger le mandat que le peuple sénégalais souverain lui a confié. L’objectif de ce conglomérat de traîtres revenant à dérouler des agendas cachés, et Dieu sait qu’il y en a une multitude au sein de la majorité présidentielle. Ils sont comme ces sénateurs qui entouraient César sur l’ide de mars, prêts à lui asséner des coups de poignard mortels, aidés par des Brutus insoupçonnables, car encagoulés, comme El Hadji Kassé. Seulement, ils devront passer sur les cadavres de plusieurs personnes, totalement déterminées, loyales et désintéressées, avant de réussir leur funeste projet. » (Avec Rewmi)

PiccMi.Com

Jeudi 20 Juin 2019 - 14:20



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.