contenu de la page



AXE DAKAR – ABIDJAN : RIVALITÉ OU COMPLÉMENTARITÉ ?





AXE DAKAR – ABIDJAN : RIVALITÉ OU COMPLÉMENTARITÉ ?
Entre le Sénégal et la Côte d'Ivoire, les relations ont toujours été complexes. elles transcendent le temps et l'espace, les clivages politiques ou rivalités économiques et se prolongent dans l'intimité familiale, ici ou là-bas. Retour sur une page d'histoire chargée de souvenirs mémorables et de faits actuels.

Aussi longtemps que l'on remonte l'histoire des relations politiques entre le Sénégal et la Côte d'Ivoire, elle n'a cessé, dans le temps, de valser entre rivalité et complémentarité. Dès le début, il y a eu un duel épique entre le poète Senghor et le planteur Houphouët pour la conquête et la préservation du leadership dans l'ex-Afrique occidentale française (AOF). De la fin de la colonisation à l'ère des indépendances. Puis, ce fut le tour des héritiers Abdou Diouf et Henri Konan Bédié qui ne cherchaient qu'à consolider les acquis, n'ayant ni l'un, ni l'autre, des velléités d'hégémonisme. Il faudra attendre l'arrivée des opposants et universitaires, Abdoulaye Wade et Laurent Gbagbo, pour relancer la machine de la rivalité, Wade pensant qu'il lui revenait de droit, d'aînesse aussi, le statut de leader. Ce que Gbagbo lui contestait allègrement. Aujourd'hui, entre Macky Sall et Alassane Ouattara, il n'y a point de combat, faute de… combattant, Ouattara étant, de facto, le leader incontesté de toute la région, Nigeria y compris.

La famille sénégalo-ivoirienne d'Houphouët

Dans la périphérie de ces leaders historiques, il y a eu des hommes et femmes de bonne volonté pour raffermir les liens entre les deux peuples, liés par le sang. Ainsi, en était-il de la première épouse de Houphouët (qui a étudié à la faculté de Médecine de Dakar), Mamie Khady Sow, dont le père Aly venait de Saint-Louis. Même si sa maman était une princesse Agni. De cette union naquirent cinq enfants dont certains sont encore vivants. Une nièce de Houphouët, Mariétou Sow, épousa le journaliste sénégalais Amadou Thiam, cousin de l'ex-Premier ministre Habib Thiam. Il a été Directeur de Radio Côte d'Ivoire, puis éphémère ministre de l'Information et longtemps ambassadeur au Maroc. Le plus connu de ses enfants, Tidiane, est le Big Boss du Crédit Suisse. Son frère, Augustin, est l'actuel roi de la chefferie traditionnelle des Akoue (en tant que petit-neveu de Houphouët et en raison du système matriarcal) et aussi Gouverneur du district de Yamoussoukro avec rang de ministre. Bien après ses autres frères qui ont été ministres : Tidiane (Plan et Développement), Daouda (Mines et Energie), Aziz (Transports)…

Dans l'entourage de Houphouët et Senghor, évoluaient deux grands journalistes et amis, Bara Diouf (Le Soleil) et Laurent Dona Fologo (Fraternité Matin) qui, par leur plume, n'ont cessé de magnifier l'excellence des relations politiques et diplomatiques entre les deux pays. Ce qui était assez bien vu, en ces moments de pensée unique et de culte du Chef qui pouvait aller jusqu'à la vénération…

Des top-managers qui ont construit la légende…

Grâce au "partage politique" des postes entre Dakar et Abidjan, anciens poids lourds politiques de la région, Cheikh Fal (père de Gabriel Fal de la BRVM), devint le premier patron de la compagnie aérienne Air Afrique. Il en profita pour faire venir beaucoup de compatriotes à Abidjan qui y ont pris souche, y ont fondé famille, quelques fois avec des épouses du pays. Les enfants sont ainsi devenus, pour la plupart, de "parfaits petits ivoiriens" et "très peu sénégalais".

On en rencontre aujourd'hui encore, avec des patronymes renvoyant à des ascendants d'origine sénégalaise, mais qui ne parlent pas un traître mot de wolof. Quelques fois, ils suivent la religion de la maman et deviennent de "bons petits chrétiens".

Autre figure marquante de la présence sénégalaise à Abidjan, Babacar Ndiaye, ancien président de la Banque Africaine de Développement (BAD, 1985- 1995). Considéré comme principal artisan du rayonnement international de l'institution, pour avoir initié l'ouverture du capital, dès 1982, à des pays non africains. Ce qui a permis d'accéder à des financements additionnels et ainsi, d'accroître ses interventions sur le continent. Au point d'être aujourd'hui le principal organisme de financement du développement de l'Afrique. A la BAD, il y avait également Cheikh Fall, fils du ministre Médoune Fall et cousin du Président Diouf, et à l'époque, tout-puissant Secrétaire général. Dans le même temps, Magatte Diop, brillant banquier, un des tout-premiers Directeur Général, noir et africain, de Citibank, représentait la célèbre banque américaine dans ce pays. Il y a si bien développé le business qu'il fut promu Directeur régional Afrique de l'ouest et du centre de Citibank, avec résidence à Abidjan, où il garde encore ses connexions, notamment politiques…

Pour la petite histoire, c'est la fille de Babacar Ndiaye BAD, Khady Dior, qui est l'actuelle DG de Citibank Dakar. Comme qui dirait un retour aux sources…

Citoyens de cœur des deux pays

Ce processus d'implantation en terre ivoirienne date de bien longtemps, depuis la colonisation avec les employés subalternes sénégalais qui étaient les premiers auxiliaires de l'administration française. Il s'en est suivi l'émigration massive de nos compatriotes qui ont, depuis toujours, fait le voyage d'Abidjan et d'ailleurs, en Afrique de l'ouest et du centre, pour y exercer de petits métiers artisanaux de tailleur, bijoutier, maçon, ébéniste… A Abidjan, ils ont leur fief à Treichville, un quartier sénégalais à nul autre pareil, avec sa mosquée construite en 1937 par le notable et imam, El Hadji Médoune Cissé, grand-père du styliste ivoirien, Cissé Saint Moïse et arrière grand-père de notre chroniqueuse, Marianne Konaté.

Un autre qui a aussi impacté la relation entre les deux pays, c'est le marabout et commerçant lougatois, El Hadj Djily Mbaye, ex-Chargé de mission du Président Houphouët. Il s'est enrichi dans le trading du café ivoirien. Pour l'anecdote, c'est lui qui a introduit le fameux "café Touba" au Sénégal, une variante bas de gamme, qui a fini de construire sa propre légende chez les fidèles mourides. A l'image du tout aussi fameux "riz brisé" de l'ex-Indochine… C'est pourquoi, hier, quand les démons de la guerre civile ont frappé les cousins ivoiriens, la plupart de ceux qui le pouvaient, ont envoyé femmes et enfants à Dakar, le temps que la situation se calme. Il s'en est suivi une hausse des coûts de l'immobilier à Dakar. Aujourd'hui que la plupart sont repartis, on note une tendance à la baisse des prix de l'immobilier. Dans le même temps, Dakar est redevenu, comme à l'aube des indépendances, un hub dans le domaine de la formation post-bac avec des cohortes d'étudiants ivoiriens et autres africains qui, pour des questions de coût financier et de proximité culturelle, préfèrent Dakar plutôt que l'Europe ou le Maghreb…

Si on y ajoute, de part et d'autre, les familles qui se sont liées, les enfants nées de ces unions, on obtient facilement des citoyens à cheval sur les deux pays et les deux peuples. Le bel exemple par la série à succès, Un café avec… avec le comédien Bakoyokho et sa famille ivoirienne, cohabitant allègrement avec l'autre, la sénégalaise. Dans une ambiance électrique à vous couper le souffle…

Il y a aussi la faible qualité de la formation, le système éducatif ivoirien ayant été ébranlé au moins deux décennies durant, par les longues grèves à répétition, plus pour des motivations politico- syndicales. Et depuis le temps des leaders étudiants, Guillaume Soro, Charles Blé Goudé… Heureusement que le Président Ouattara a repris les choses en main en investissant des centaines de milliards pour redorer un système éducatif, jadis très performant grâce à la vision avant-gardiste d'Houphouët.

Avec Ouattara au pouvoir, la Côte d'Ivoire est bien revenue dans le jeu et entend peser, de tout son poids économique, pour conforter et confirmer son statut de puissance régionale.

En effet, avec 40% de l'économie de l'UEMOA (contre 20% pour le Sénégal), la Côte d'Ivoire est la locomotive de fait de l'Union, qui tire les autres pays de l'hinterland (Burkina, Niger, Mali), notamment pour leurs échanges commerciaux avec le reste du monde. Une opportunité (trafic malien) que le Port de Dakar se dispute avec celui d'Abidjan. Même si Dakar risque de perdre la bataille avec le projet en cours d'autoroute Abidjan- Ouagadougou…

Reussir

PiccMi.Com

Dimanche 28 Juin 2015 - 08:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9