contenu de la page



Annoncés au Sénégal pour casser de l’opposant : Ils sont où, les mercenaires??



Au lendemain du 23 juin, la ville bruissait d’une persistante rumeur : la présence, sur le sol sénégalais, de mercenaires recrutés pour casser de l’opposant.Un mois après et au lendemain des manifestations pacifiques de l’opposition et de la majorité, une question demeure : où sont passés ces ‘affreux’ ?



Annoncés au Sénégal pour casser de l’opposant : Ils sont où, les mercenaires??
Deux jours après les manifs du 23 juin contre le ticket présidentiel et, donc, au plus fort du climat d’instabilité politique qui avait secoué le pays, Macky Sall, ex Premier ministre et président de l’Assemblée nationale, avait déclaré non sans solennité : ‘Le régime de Wade a recruté des mercenaires aux mains tachées de sang venus de Côte d'Ivoire, mais aussi de Guinée et du Nigeria dans le but de commettre des rapts d'opposants et de membres de la société civile.’ Ces accusations du leader de l’Apr, relayées par Mahmouth Saleh qui, lui, a même précisé le nombre – 400 - avaient provoqué un véritable émoi à travers le pays. Dans le cas de l’opposition comme celui du pouvoir, l’indignation avait été le sentiment partagé. Aux dénégations des autorités sénégalaises, notamment le ministre de l’Intérieur Ousmane Ngom, le tout nouveau pouvoir ivoirien, celui de Alassane Ouattara, avait ajouté des vives protestations. Bruno Koné, porte-parole du gouvernement ivoirien, avait vivement rejeté toute idée de présence de mercenaires ivoiriens au Sénégal. Même dans les rangs de l’opposition, la gêne s’était installée. Au nom du Ps, Abdoulaye Wilane avait jugé de telles informations ‘peu crédibles’.

Mais, deux jours plus tard, plutôt que de rectifier le tir, le mouvement des femmes de l’Apr était revenu à la charge. Animant un point de presse au siège de leur parti le 27 juillet, Ndèye Marième Badiane avait récidivé. ‘Des mercenaires, que nous pouvons reconnaître par leur comportement, sont dans le pays et ont même été placés chez des membres du gouvernement’, avait-elle affirmé. Intox ou réalité ? La question vaut son pesant d’or. Surtout que ni Macky, ni Saleh, moins encore la présidente Badiane, personne n’a été interpellé par les autorités sénégalaises pour apporter de preuves à ses graves allégations.

Des mercenaires ont-ils été convoyés au Sénégal pour perpétrer des actes de sabotage pendant les manifestations que le M 23 envisageait de tenir ainsi que les rumeurs l’avaient laissé penser ? Si dans l’immédiat, la certitude ne peut être avancée pour affirmer ou l’infirmer, il n’en demeure pas moins que la conduite du gouvernement dans cette affaire s’est avérée troublante. Hormis les dénégations de Me Ngom, on n’avait vraiment pas senti la volonté du pouvoir de vouloir faire la lumière. Il n’y avait peut-être rien à voir !

Alors, des propos d’une telle gravité venant d’un ancien chef du gouvernement, connu pour sa grande réserve, peuvent-ils avoir été lâchés sans raison ? Comme à la question précédente, il est difficile de se faire une religion sans risquer d’ajouter à la confusion. Mais, seulement, la constance de Macky Sall et ses collaborateurs qui, à trois reprises, ont affirmé que ‘des mercenaires étaient bien dans le pays’, nous semble un indice qui dénote d’un problème probable. Et, donc, il y a lieu de spéculer sur ces ‘fameux mercenaires’.

Ils sont où, les mercenaires?

Dans l’hypothèse où le président de l’Apr et ses deux proches auraient été bien renseignés, l’affaire de ces mercenaires s’avère donc intrigante à plus d’un titre. Le 23 juillet, le M 23 était sur le qui-vive car craignant ces affreux ‘trop invisibles’, mais rien ne fut. Finalement, où donc se terrent-ils ? Sont-ils encore sur le territoire national ? Rentrés par le sud du pays, comme l’indiquait Saleh, sont-ils repartis par une autre voie ? Ces questions risquent de ne pas trouver des réponses tant le silence est, depuis plusieurs jours, de mise.

A contrario, si Macky Sall s’était trompé, probablement de bonne foi, mais d’où est venue une telle information dont la diffusion est de nature à porter atteinte à l’intégrité et à la sécurité nationales ? Car, c’est grave, très grave qu’une telle information ait été livrée à la consommation populaire sans qu’elle n’ait été au préalable vérifiée à la source. Enfin, vient cette question ? Cette affaire relève-t-elle de l’intox ou du coup de bluff politique. Les Sénégalais sont en droit de savoir.

Mohamed MBOYO &Ibrahima ANNE
Walf.Sn

PiccMi.Com

Jeudi 28 Juillet 2011 - 08:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.










TWITTER
SENEGAL | VIDEO - Thierno Madani Tall reçu par le Khalif des Mourides;Cheikh... | PICCMI https://t.co/pZwHZX5tnN https://t.co/17iabZTm9w
SENEGAL | BARTHELEMY DIAS S’EXPLIQUE, CE MARDI: A peine installée en début de... | PICCMI https://t.co/PqwpvrLqp9 https://t.co/0m6JyAU8g7
SENEGAL | HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES: TANOR, LES MAINS LIEES:... | PICCMI https://t.co/VV2cQjULaT https://t.co/wZIfpUWEEU
SENEGAL | MISSIONS DE PAIX DE L’ONU : LE SÉNÉGAL POUR UN RÉAJUSTEMENT DES... | PICCMI https://t.co/XvLaiZPAoG https://t.co/ldK6JzK6UL
SENEGAL | Panne de la chaloupe en pleine mer : GOREE ECHAPPE AU NAUFRAGE -... | PICCMI https://t.co/zLHP61XGsN https://t.co/p0MCryEI5l
SENEGAL | 114ème Gamou de Pire : El Hadj Moustapha Cissé relève les pires tares... | PICCMI https://t.co/7nH27hDgM9 https://t.co/MS9UMT9Fsz
SENEGAL | COMMÉMORATION DU CINQUANTENAIRE DU 1ER FESTIVAL MONDIAL DES ARTS... | PICCMI https://t.co/0jJd7Jvgam https://t.co/LQcWO2wsb9
SENEGAL | LIGUE 1 : LE STADE DE MBOUR BATTU (0-1) À DOMICILE PAR GORÉE: Le... | PICCMI https://t.co/T3em6qhkEf https://t.co/YKWg3zF3PS
SENEGAL | LIGUE 2 : LE DUC PREMIER LEADER: Le Dakar université club (DUC) a... | PICCMI https://t.co/PwvMrdrPEi https://t.co/kro3wWWdsa
SENEGAL | SAHARA OCCIDENTAL : MOHAMMED VI SALUE "LE SOUTIEN INÉBRANLABLE" DE... | PICCMI https://t.co/Gsk6y8uRpW https://t.co/RX7Nzf7CN9