contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Mamoudou Ibra Kane sur l’arrestation du journaliste A. B. F et Mamadou Seck : "On joue sur leurs nerfs pour qu’ils livrent leurs sources"





PICCMI.COM- L’arrestation du journaliste Alioune Badara Fall et de son grand reporter Mamadou Seck du groupe Futurs médias est perçue comme une «prise d’otages» au sein dudit groupe de presse de Youssou Ndour, lequel estime que pour rien au monde, «ils ne lâcheront leurs sources».

Intervenu sur Rfm hier soir, Mamadou Ibra Kane, Directeur général du groupe de regretter ces arrestations que rien ne justifie selon lui. «A la limite, on aurait trouvé ces mesures légitimes, si on nous avait dit qu’ils ont divulgué de fausses informations. Mais l’info est fondée et on les retient pour qu’ils craquent. On joue sur leurs nerfs pour qu’ils livrent leurs sources», lâche-t-il devant les confrères et la société civile.

Dénonçant une «prise d’otages» qui ne dit pas son nom, des précisions s’imposent dès lors sur la responsabilité du journaliste, selon lui : «Nous sommes avant tout des citoyens, des patriotes soucieux de l’intégrité du pays et des soldats qui assurent notre sécurité. Nous avons l’impression que nos confrères sont pris en otage le temps pour l’armée de terminer son ENQUÊTE POUR identifier ceux qui sont supposés être des mouchards», a ajouté Mamoudou Ibra Kane pour qui, «nos confrères n’ont commis aucune faute». Allusion faite également à l’arrestation du directeur de publication du journal Le Quotidien, Mohamed Guèye qui a aussi bénéficié d’un retour de parquet dans l’affaire de la publication des pv d’audition de Thione Seck.


Jeudi 16 Juillet 2015 - 11:19



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.