contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Des parents prénomment leur bébé “Jihad”, la justice a été saisie



« Jihad » est-il un prénom facile ou lourd à porter dans une société française qui en ignore la signification originelle, mais est très familiarisée avec son sens galvaudé, le « Jihad guerrier », au point de l’avoir fait passer dans l’usage courant et de le mettre à toutes les sauces ?



La question se pose avec acuité à l’heure les heureux parents d’un petit garçon né à Toulouse, au début du mois d’août, risquent fort de voir leur choix de prénommer ainsi leur bébé contrarié par le signalement fait par un officier d’état civil auprès du Procureur de la République.
C’est à la justice qu’il reviendra de trancher en faveur ou nom de l’attribution d’un prénom que d’aucuns considèrent importable dans l’Hexagone, qui plus est dans un contexte assombri par le terrorisme, et ce, malgré les explications fournies par Aderrahmane Oumachar, cofondateur du Centre Toulousain de la Spiritualité Musulmane qui demeurent inaudibles.
Le long travail de sape du cercle de clercs peu vertueux que forment les philosophes, Cassandre et autres éditocrates des salons feutrés du parisianisme a fini par porter ses fruits, après avoir écumé les plateaux de télévision à longueur d’année, et dans l’inconscient collectif sous influence, le vocable « Jihad », martelé à toutes les tribunes, est désormais associé aux forces du mal et non du bien.
Par Oumma.com

PiccMi.Com

Mardi 24 Octobre 2017 - 15:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.