contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Fantastiques Tricolores !



Et un exploit pour commencer. L'équipe de France a réalisé une performance de très haute volée ce samedi lors de la première journée du championnat du monde en s'imposant face aux champions du monde espagnols (72-66). Un succès incroyable acquis grâce notamment à un Gelabale de feu (16 points) ou encore à Albicy, jeune meneur de 20 ans, qui a su marquer ses lancers francs en toute fin de match.



Fantastiques Tricolores !
Somptueux. Les Bleus ont réussi à ébranler la montagne espagnole dès leur entrée en lice dans ce mondial turc. Face au champion du monde, champion d'Europe et vice-champion olympique en titre, une entrée a priori indigeste, les Tricolores ont fait très fort en montrant d'emblée leur plus beau visage. Les hommes de Vincent Collet ont d'abord mis en avant leur grosse défense pour contenir les attaques espagnoles avant d'enfin passer à l'attaque, au bout de 5 minutes, par Pietrus (2-5, 6e). Un premier quart-temps peu propice aux attaques avec une adresse générale douteuse des deux côtés, notamment à 3 points. A la fin du premier acte, l'Espagne mène assez logiquement 18-9. 

Loin de se laisser aller, les Français tiennent le rythme malgré un 3 points de Mumbru qui porte le score à 23-11. L'écart est important mais dans la foulée, Gelabale rentre enfin un tir primé et cela fait office de détonateur pour la confiance tricolore (23-16). Les Bleus sont lancés et profitent pleinement des hésitations des champions du monde en attaque (14/32 à la pause). Batum d'un dunk énorme sur Mumbru, Traore et Gelabale empilent les paniers et les Français reviennent à 25-25 à 1 minute de la pause. Gelabale, encore lui, donne un premier avantage aux Bleus (27-26) mais le dernier mot du premier acte revient tout de même à Fernandez (28-27). Le ton est donné et les Bleus sont dans le coup.

Albicy, quel sang froid!

Les Espagnols tentent néanmoins de reprendre le large. Le manque de réussite des Français leur permet d'ailleurs de repasser plus largement devant grâce à Navarro 35-27. Mais une fois de plus, les Bleus jouent à l'élastique et recollent au courage avec un contre de Diaw, un ballon volé par Albicy et un panier de Batum (35-32). La Roja commence toutefois à trouver la mire longue distance avec Fernandez, Navarro ou encore Lopez et s'appuie sur la puissance de Gasol à l'intérieur. Les Tricolores ne s'en laissent pas compter, Albicy répond par un 3 point, Koffi envoie un dunk avant que Batum ne lâche un tir primé au buzzer (44-43). 

Les Bleus, solidaires comme jamais, tiennent le bon bout à l'entame du dernier quart-temps. Certes, une fois de plus, Fernandez donne 4 longueurs d'avance à l'Espagne (50-46) mais Gelabale frappe à 3 points. 50-49, avant que Traoré ne permette à son équipe de passer devant 51-50. Un avantage anéanti par un tir primé de Reyes (53-53) avant un festival de Batum qui inscrit 2 lancers francs puis un 3 points 58-53. En face, Gasol manque ses lancers francs tout comme Reyes tandis que Fernandez en manque un. Avec un médiocre 17/32 sur la ligne, l'Espagne a craqué dans les tirs et dans les mots avec une technique pour Rubio. Avec la faute, Mahinmi et Batum font passer le score à 65-54 à 1'17'' de la fin ! 

Le match n'est cependant pas gagné comme en témoigne 2 actions en forme de syndrome français avec 2 interceptions sur la relance et 2 tirs primés... Heureusement pour les Bleus, Diaw relance la machine avant qu'Albicy, du haut de ses 20 ans, ne fasse preuve d'un sang froid incroyable en rentrant tous ses lancers francs. Un succès final 72-66 qui fait chavirer le banc tricolore. Les Bleus sont lancés et les perspectives subitement plus belles.


Source Sports.fr

M.S.

Samedi 28 Août 2010 - 21:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.