contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Gamou Tivaouane : Les violences dans les couples et Internet s’invitent à la cérémonie officielle



La récurrence des violences au Sénégal est préoccupante. Prenant la parole au cours de la cérémonie officielle du Gamou de Tivaouane, ce lundi, El Hadji Mactar Kébé a appelé les musulmans à taire les divergences, et dans tous les domaines. Rappelant le comportement et le rôle du bon disciple, le représentant de la famille d’El Hadji Malick Sy, les a invités au retour aux valeurs. Il a rappelé qu'un bon talibé doit croire en Dieu et suivre les préceptes de l'Islam.



Gamou Tivaouane : Les violences dans les couples et Internet s’invitent à la cérémonie officielle
De plus, il a condamné les violences qui sévissent dans les couples et qui font l’actualité ces derniers jours. "L'islam est une religion de discipline, souligne-t-il. Mais, nous assistons à des phénomènes dangereux. On tue des personnes, on les brûle ou les violente. Les liens du mariage ne sont plus solides. Les divorces et les querelles font foison. Les médisances entre les individus sont nombreuses également . Le respect disparaît de plus en plus."

Aux parents, le religieux demande de veiller davantage à l'éducation des enfants. "Il faut les surveiller, suggère-t-il. Ces derniers doivent faire surtout attention avec les réseaux sociaux comme Facebook et Whatsapp, sources de beaucoup de conflits dans ce monde. Et, les enfants ignorent les conséquences néfastes que l'Internet peut leur causer à l'avenir. Ils étalent leurs vies dans les réseaux sociaux, même les choses les plus intimes."

Le représentant de la famille de Maodo Malick Sy a martelé que l'outil informatique n'a pas été créé pour y proférer des insultes ou invectives. (Seneweb)

PiccMi.Com

Lundi 19 Novembre 2018 - 20:46



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.