contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Iran : la leçon du Dr Ahmed Khalifa Niasse aux Ayatollahs



Après avoir encouragé la République Islamique d’Iran à réunir les sommités du monde musulman le Docteur Ahmed Khalifa Niasse y était invité du 10 au 17 mai 2017 et a été reçu par le Guide Aly Khamenei, indique un communiqué du Palais Ahmzdyana.



A la réunion de ces sommités il s’est vu attribuer la présidence de séance et la régulation des débats. Cette présidence a d’ailleurs permis la correction d’une pratique qui se fait aussi bien dans les sphères chiites que sunnites. En effet la liste des orateurs ne comportait aucun noir africain. Ces derniers ne pouvaient s’exprimer que dans une petite salle avec la présence restreinte des Ayatollahs.
Dr Niasse a, alors, boycotté la suite du programme en accusant les ayatollahs regroupés d’apartheid et d’orienter le chiisme vers l’ « Aryanisme ». Lequel a, d’ailleurs, produit le nazisme. Il a eu à leur rappeler deux choses. La première est que lorsque la planète se résumait en trois grands empires, le Persan, le Romain, la troisième puissance était l’Ethiopie. Soulignant que la frontière du royaume de Sabba qui comprenait l’Abyssinie et le Yémen se trouvait au Détroit d’Ormuz et que Dubaï et le Sultanat d’Oman ont toujours été gouvernés par des noirs.
D’autre part il leur a rappelé qu’au neuvième siècle il y a eu la première révolte des noirs au monde, les « Zanj », en partie, en Iran. Et par conséquent le sang de ces noirs coule dans les veines des Aryens que sont les Iraniens.
Après des conciliabules une nouvelle plénière a été organisée, permettant aux noirs de s’exprimer. D’ailleurs le Sénégal a été proposé pour abriter la prochaine conférence islamique œcuménique.
La démarche du Dr Niasse, qui est en contact avec Mohamed Ben Salman, entre autres, tend à rendre à l’Islam son œcuménisme originel. Les particularités doivent aider à la complémentarité.

PiccMi.Com

Mardi 22 Mai 2018 - 09:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.