contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



L’incompétence, principale cause des maux du Sénégal, Par le Pr Demba Sow



Le Sénégal est l’un des pays africains voire du monde les mieux dotés en ressources humaines de qualité. Nos compatriotes brillent dans les organisations internationales et dans les sociétés privées. Il est paradoxal alors qu’après 58 années d’indépendance que notre pays soit l’un des Pays les Moins Avancés (PMA), l’un des pays les plus endettés, l’un des pays les plus corrompus, l’un des pays les plus demandeurs d’assistance, l’un des pays les moins organisés, l’un des pays où le mensonge et la roublardise sont des moyen de promotion, l’un des pays où la compétence est un handicap, l’un des pays où Coumba Am Ndèye Ak Coumba Amoul Ndèye est une règle de gouvernance.



Les exemples qui illustrent notre contre performance dans la quasi-totalité des secteurs vitaux de notre économie sont nombreux. La révolte des étudiants de Saint Louis protestant contre le retard de paiement de leurs bourses d’études montre à suffisance l’incompétence et l’insouciance des responsables impliqués. Les autorités en charge de la gestion des bourses des étudiants sont si irresponsables qu’ils oublient que la bourse est vitale pour un étudiant. Ils oublient qu’ils ont été eux-mêmes des étudiants. Aucun fonctionnaire ne resterait les bras croisés si au-delà du 15 du mois il ne perçoit pas son salaire.
Dès lors que le Sénégal ne manque pas de liquidités comme nous le chantent les autorités à toute occasion, en vertu de quoi les bourses sont toujours payées autour du 15 du mois ? Il y a manifestement de l’incompétence et de l’irresponsabilité dans la gestion et le paiement des bourses des étudiants. Avec le lâche assassinat de l’étudiant Fallou Sène, il est temps de mettre de l’ordre dans les services responsables du retard de paiement des bourses des étudiants. Il n’est pas acceptable que le sang coule pour que les bourses soient enfin payées. L’Etat doit désormais se débarrasser des agents incompétents qui en plus coutent très cher au pays.
Le Président de la République a toujours demandé le paiement des salaires et des bourses à bonne date mais ses collaborateurs n’exécutent pas ses instructions. Pour l’intérêt du Sénégal et des sénégalais, le Chef de l’Etat doit limoger ses collaborateurs incompétents comme il vient de le faire à juste raison avec son DAGE. L’Etat doit être impitoyable face aux agents qui ne sont pas à la hauteur des responsabilités qui leur sont confiées. Avec l’évènement tragique de Saint Louis qui est loin d’être un incident, des têtes doivent tomber immédiatement si notre Etat en est un.
Les responsables fautifs doivent payer cash et à chaud. Nul n’est indispensable Monsieur le Président de la République. Dans les démocraties majeures, l’assassinat de Fallou Sène qui est suivi de la révolte violente des étudiants des autres campus universitaires aurait entrainé la démission de tous les ministres et autres responsables impliqués dans cet évènement tragique. Si le Président de la République ne prend pas ses responsabilités à chaud, le prix à payer sera très lourd pour lui et pour le pays. Le Chef de l’Etat doit s’adresser sans délai à la nation pour calmer les étudiants, les enseignants et les parents. La nation a besoin d’entendre le Président de la République.
L’incompétence de beaucoup d’agents de l’Etat déteint sur plusieurs secteurs économiques et sociaux du pays. Si la pauvreté croit dans les 45 départements, d’année en année, c’est parce que le Sénégal ne décolle pas économiquement alors que tous les ingrédients sont disponibles pour un élevage et une agriculture performants. Ces secteurs font du surplace malgré les autosatisfactions et les autoglorifications criées à tue-tête sur les plateaux des télévisions. L’Etat met chaque année plusieurs milliards de F CFA pour booster ces secteurs mais les résultats obtenus sont sans commune mesure avec l’investissement consenti par l’Etat. Malgré le griotisme autour des responsables de ces secteurs, on n’a pas encore mis l’homme qu’il faut à la place qu’il faut et c’est le Sénégal qui trinque. Le système de santé et celui de l’éducation se dégradent à vue d’œil. L’école publique est en train de s’écrouler et au même moment, on ne note aucune avancée dans l’amélioration de la qualité des soins prodigués aux patients. Ces 2 secteurs vitaux pour notre pays sont victimes de l’incompétence de certains responsables. Le retard économique et social de notre pays est incontestablement lié à la responsabilisation de sénégalais notoirement incompétents et souvent corrompus.
Les Ministres de la République, les Directeurs Généraux, les chefs de service, les députés, les Présidents de Conseil d’Administration (PCA), les Présidents de Conseil de Surveillance (PCS), les Conseillers du Président de la République ou des Ministres, les Directeurs de Cabinet et bien d’autres agents de l’Etat sont rarement nommés sur la base de leur compétence. Les critères de promotion sont souvent fondés sur la parenté, sur l’appartenance à un même camp politique, sur l’amitié, etc. Nommé de cette manière, les promus par l’Etat ne sont pas tenus de faire des résultats et ils n’en seraient même pas capables car ne remplissant pas les pré-requis pour le poste occupé.
Toutefois, on ne peut pas reprocher à un pouvoir en place de nommer aux postes de responsabilité des gens de son camp. Cela se fait dans tous les pays mais la compétence doit être comme ailleurs le critère déterminant pour le choix de tout agent de l’Etat. Ceux qui observent le fonctionnement des institutions et des services de l’Etat savent que nombreux sont les Ministres incompétents, les Directeurs Généraux nuls, les directeurs de cabinets qui desservent leurs patrons etc. Le Sénégal dans ces conditions ne peut faire que du surplace au mieux Il est temps que ceux qui ont les prérogatives de nomination opèrent un changement radical. La compétence doit être le premier critère pour la nomination de tout agent de l’Etat.
Seuls des sénégalais supposés compétents doivent être promus et ils seront limogés s’ils ne confirment pas le préjugé favorable. Il y a tellement d’agents de l’Etat incompétents qu’on peut être sceptique sur l’atteinte des objectifs nobles du PSE. Beaucoup de secteurs clefs pour le développement du pays ne fonctionnement pas normalement parce que tenus par des agents incompétents. Notre autoroute à péage illustre bien l’incompétence de certains de nos compatriotes. Ceux qui ont négocié la concession de l’autoroute à péage à Eiffage sont des incompétents.
Sûrement ils sont des patriotes mais ils se sont faits bernés par Monsieur SENAC à cause de leur non maîtrisés des dossiers et des enjeux. En vertu de quoi la gestion de notre autoroute publique est-elle confiée à Eiffage, une entreprise privée étrangère ? À cause de l’incompétence de nos compatriotes en charge de ce dossier, notre autoroute est la plus chère au monde et elle est également la moins sécurisée. N’eut été l’accident mortel du regretté Papis Mballo, leader du Groupe Gelonga, des sénégalais allaient continuer à mourir sur l’autoroute à péage dans l’indifférence coupable des autorités. Le Président de la République a toujours estimé que les tarifs pratiqués par SENAC sont exorbitants mais il a toujours prêché dans le vide. Finalement, les sénégalais n’étaient pas loin de penser que M. SENAC était plus fort que l’Etat du Sénégal. Attendons les suites de l’instruction du Président de la République pour voir si les tarifs vont enfin baisser et si l’autoroute va être mieux sécurisée.

PiccMi.Com

Jeudi 17 Mai 2018 - 13:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.