contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Menaces sécuritaires et dérives sur le Net : Macky demande aux forces armées de rester sur leurs gardes



Lutter contre les dérives sur les réseaux sociaux, est le vœu du Président de la République. Le Chef de l’Etat présidait, ce matin, la 15eme édition de la célébration des journées des forces armées au quartier Dial Diop.



«L’internet et les activités criminelles sont devenus le lieu commun de toutes les dérives. Allant de fakenews aux incivilités et violence verbale de toute sorte. Personne n’est épargnée y compris nos foyers religieux. Ce sont nos valeurs qui sont ainsi agressées et les fondements de notre cohésion sociale fragilisés. Tout cela est inacceptable», martèle-t-il.

Macky Sall demande ainsi aux forces armées de ne pas céder devant ces actes. «Nous ne devons pas céder devant ces actes, à commencer par les pouvoirs publics et c’est le sens de l’école nationale de cybersécurité à vocation régionale que nous venons de créer en partenariat avec la France pour la sécurité numérique, à la lutte contre la cybercriminalité et la cybergouvernance», déclare-t-il.

Le président a aussi évoqué les menaces contre la sécurité. Sur ce, il a décidé de poursuivre ses efforts pour que nos forces de défenses et de sécurité continuent de mener leurs missions dans les meilleures conditions.

«Le monde fait face à une recrudescence de menaces réelles ou potentielles. Il nous faut, sans cesse, rester sur nos gardes. C’est le sens des efforts fournis en équipements et réformes organisationnelles, que nous continuons d’engager en cohérence avec le plan stratégique des armées pour l’horizon 2025», fait-il savoir. (Actusen)

PiccMi.Com

Samedi 10 Novembre 2018 - 22:45



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.