contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Thierno Alassane Sall veut s’expliquer devant une commission d’enquête parlementaire



Le chef de fil du Mouvement de la République des Valeurs, Thierno Alassane n’a pas voulu trop se pencher sur les conditions de sa démission du gouvernement du Mouhammad Boun Abdallah Dionne et de l’Alliance pour la République (APR au pouvoir). "Le fond du problème je ne peux l’évoquer que devant une commission d’enquête parlementaire", déclare-t-il sur les antennes de la RFM.



Thierno Alassane Sall veut s’expliquer devant une commission d’enquête parlementaire
Les conditions de la démission de leader du Mouvement de la République des Valeurs, Thierno Alassane Sall du gouvernement de Macky Sall, liées à la signature du contrat de concession avec Total ne sont pas élucidées. En fait, Thierno Allassane Sall veut éclairer la lanterne de l’opinion sénégalaise qu’à travers une structure officielle. "Le fond du problème de ma démission du gouvernement, je ne peux l’évoquer que devant une commission d’enquête parlementaire", indique-t-il faisant allusion aux péripéties de la signature du contrat avec l’entreprise française Total qui ont provoqué sa démission du gouvernement.
"Les Sénégalais sont des acteurs, s’ils veulent connaître les conditions de l’utilisation de leurs ressources peuvent créer les conditions à travers une commission d’enquête parlementaire. En ce moment je pourrai parler", laisse-t-il entendre.
Selon Thierno Alassane Sall, la cérémonie de la signature du contrat avec Total devrait avoir lieu le matin à 9 heures 30 mn. Avant cette heure, le président Macky Sall, le Premier ministre Mouhammad Boun Abdallah Dionne et moi-même étions seuls dans le bureau du président. Et, dès ma sortie du bureau du président de la République, c’est moi-même qui ai alerté la presse de ma démission.
"Cela, rappelle-t-il, après que les jalons de mon départ étaient déjà et depuis belle lurette posés par des actes successifs cumulés".
Il ajoute pour le regretter: "La cérémonie de la signature du contrat a lieu l’après-midi. Le Premier a signé le contrat avec Total alors qu’il ne connait pas les détails du contrat qui lie l’Etat du Sénégal et Total. Mieux, il a signé le contrat avant même la passation de service".
Abordant l’affaire Khalifa Sall, il estime que la justice n’est pas exercée de "manière équitable". "Il (Khalifa Sall) n’a pas bénéficié de la liberté provisoire comme les comptables. Aussi la levée de l’immunité parlementaire n’est pas un acte de couloir", souligne-t-il.


PiccMi.Com

Dimanche 3 Décembre 2017 - 17:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.